• 21 des 24 candidats masculins ont participé aux dernières journées des préliminaires
  • Deux des nominés pour le titre d'Entraîneur de l'Année pour le football masculin étaient en action
  • Eden Hazard a mené son équipe en Russie

21 des 24 joueurs nominés pour le titre de The Best - Joueur de la FIFA 2017 ont profité des matches de qualification organisés lors des sept derniers jours pour démontrer toute l'étendue de leurs talents. Deux candidats au titre de The Best - Entraîneur de l'Année pour le football masculin (Joachim Löw et Tite) étaient également concernés par ces dernières levées.

FIFA.com s'est intéressé de plus près aux performances de ce groupe d'élite.

Jeudi 31 août
Antoine Griezmann et Ngolo Kanté ont tout deux joué un rôle essentiel dans la large victoire (4:0) des Bleus face aux Pays-Bas : l'attaquant de l'Atletico de Madrid a ouvert le score, tandis que le milieu de terrain de Chelsea a impressionné par son abattage. Cristiano Ronaldo a profité de la promenade de santé du Portugal face aux îles Féroé à Porto (5:1) pour s'offrir un triplé et porter sa moisson personnelle à 14 unités. Eden Hazard a lui aussi trouvé le chemin des filets à l'occasion d'un match à sens unique, remporté 9:0 par la Belgique devant Gibraltar. 

Un peu plus tard en Amérique du Sud, Alexis Sanchez et Arturo Vidal ont passé une bien mauvaise soirée. Sèchement battus (3:0) par le Paraguay, les deux hommes n'ont pas brillé, le Munichois inscrivant même un but contre son camp. Opposé à l'Argentine, Luis Suarez a trouvé face à lui Paulo Dybala (Juventus) et Lionel Messi, son partenaire à Barcelone. Finalement, aucun de ces attaquants de génie n'a marqué et la rencontre s'est achevée sur un nul vierge. Sous les ordres de Tite, Marcelo et Neymar ont eu davantage de réussite. En s'imposant 2:0 devant l'Équateur, le Brésil a consolidé son avance en tête de la zone CONMEBOL. 

Vendredi 1er septembre
La deuxième journée de qualification a laissé des sentiments mitigés à quatre autres prétendants européens. L'Allemand Toni Kroos, dirigé par Joachim Löw, s'est illustré en adressant un superbe centre à son coéquipier Mats Hummels, buteur contre la République tchèque. En revanche, le capitaine polonais Robert Lewandowski voudra certainement oublier au plus vite la lourde défaite 4:0 des siens au Danemark. De son côté, Harry Kane a trouvé le chemin des filets à l'occasion du net succès de l'Angleterre sur Malte (4:0).

De l'autre côté de l'Atlantique, le Costa Rica s'est rapproché de la Russie grâce, notamment, à une performance inspirée de son gardien Keylor Navas. Sous son impulsion, les Ticos ont battu les États-Unis 2:0.

Samedi 2 septembre
Samedi soir, un seul match a mis en scène des candidats au titre de The Best, mais il s'agissait de l'affiche la plus attendue de la journée. L'Italien Gianluigi Buffon, aux côtés de son ancien partenaire à la Juventus, le défenseur Leonardo Bonucci, a honoré sa 170ème sélection, ce qui constitue un record pour un Européen. Malheureusement pour lui, il n'a pas pu empêcher l'Espagne de s'imposer 3:0, grâce notamment aux exploits de Dani Carvajal, d'Andres Iniesta et de Sergio Ramos, auteur d'une passe décisive sur le but d'Alvaro Morata.

Dimanche 3 septembre
Luka Modric a conclu dimanche un match qu'il avait débuté le samedi. En effet, le choc entre la Croatie et la Kosovo avait été interrompu après 21 minutes, en raison d'une météo hostile. Ce contretemps n'a pas empêché le Madrilène de se montrer aussi influent qu'à son habitude. C'est d'ailleurs sur un coup franc tiré par l'ancien joueur de Tottenham que Domagoj Vida a inscrit, de la tête, l'unique but de la partie. Eden Hazard était sans doute le plus heureux des nominés dimanche soir. Entré en cours de jeu, il a participé à la victoire (2:1) de la Belgique sur la Grèce, un résultat synonyme de qualification pour Russie 2018.

Antoine Griezmann et Ngolo Kanté ont, en revanche, passé une soirée beaucoup moins agréable à Toulouse, où le Luxembourg a tenu la France en échec (0:0). Depuis 103 ans, l'équipe du Grand-Duché avait perdu tous ses duels face aux BleusCristiano Ronaldo s'est, pour sa part, montré plus discret qu'à son habitude, ce qui n'a pas empêché le Portugal de venir à bout de la Hongrie (1:0). 

Lundi 4 septembre
Harry Kane est resté muet mais l'Angleterre s'est tout de même imposée, dans la douleur, devant la Slovaquie à Wembley (2:1). Dans le même temps, Robert Lewandowski a signé son 12ème but des qualifications à l'occasion d'une victoire sans bavure (3:0) face au Kazakhstan. L'Allemagne a infligé une véritable correction à la Norvège, franchissant au passage une étape supplémentaire vers la Russie. Une fois de plus, Toni Kroos a tiré les ficelles au sein de l'équipe composée par Joachim Löw.

Mardi 5 septembre
Le lendemain, les différents concurrents ont encore connu des fortunes diverses. Gianluigi Buffon a conservé ses cages inviolées pour sa 171ème apparition sous le maillot italien, contribuant ainsi à la victoire de l'Italie sur Israël (1:0). Luka Modric, lui, n'a pu éviter la défaite des siens en Turquie (1:0).

En Amérique du Sud, Alexis Sanchez et Arturo Vidal ont encore mordu la poussière, à La Paz, en Bolivie (1:0). De leur côté, Paulo Dybala et Lionel Messi n'ont pu faire mieux que match nul face au Venezuela (1:1). Neymar a participé au nul (1:1) du Brésil sur le terrain de la Colombie, à Barranquilla. Enfin, Luis Suarez a aidé l'Uruguay à s'imposer 2:1 au Paraguay. 

Keylor Navas et le Costa Rica sont désormais aux portes de la qualification, mais le nul 1:1 concédé au Mexique à San José ne leur a pas permis de fêter officiellement leur cinquième participation à la phase finale de l'épreuve suprême.

Remarque : La période à prendre en considération au moment de voter pour les FIFA Football Awards™ dans les catégories masculines (joueurs et entraîneurs) s'étend du 20 novembre 2016 au 2 juillet 2017.