• Le premier trophée The Best – Gardien de but de la FIFA sera décerné fin octobre
  • Peter Shilton livre son sentiment sur Gianluigi Buffon, Keylor Navas et Manuel Neuer
  • Demi-finaliste d’Italie 1990, Shilton a disputé plus de 1 000 matches en championnat d’Angleterre

Les filets, Peter Shilton connaît. Gardien de l’Angleterre pendant 20 ans, il a raccroché les gants après avoir aidé son équipe à atteindre la demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990™. Fort de plus de 1 000 matches disputés dans différentes catégories du football anglais, il connaît aussi le secret de la longévité, lui qui a pris sa retraite à 47 ans.

Il est donc particulièrement bien placé pour s’exprimer sur Gianluigi Buffon, Keylor Navas et Manuel Neuer, le trio finaliste du premier trophée The Best – Gardien de but de la FIFA, dont le vainqueur sera révélé à Londres le 23 octobre. Shilton n’a aucun doute sur le talent des candidats.

"Je suis très heureux de retrouver Navas parmi les finalistes", confie-t-il à FIFA.com. "Il a réussi de très bonnes choses avec le Real Madrid. Pour moi, c'était le meilleur gardien de la dernière Coupe du Monde. Il est très bon techniquement et il a du style. Neuer est un champion du monde. Il est très fort, bien sûr. C'est un meneur et il est très difficile à battre."

Shilton a toutefois un favori.

"À mon avis, Buffon l'emporte d'une courte tête", poursuit-il. "Quelle carrière fantastique ! Évidemment, il ne rajeunit pas, mais ça n'ôte rien à ses performances, bien au contraire. Il est extrêmement fiable. C’est un grand technicien, capable de brillants arrêts. Je l’ai déjà dit, tous les gardiens font des erreurs. Les meilleurs en font peu et Buffon est l’un des meilleurs."

L’âge de Buffon pèse peut-être dans la balance. Le numéro 1 azzurro fêtera ses 40 ans l’an prochain et il envisage de prendre sa retraite après la Coupe du Monde 2018. Par une coïncidence intéressante, l’ancien numéro 1 anglais avait 40 ans quand il a disputé sa dernière rencontre internationale, le match pour la troisième place d’Italie 1990 face à la Nazionale.

"J’ai mis un terme à ma carrière avec l’Angleterre après Italie 1990, parce que c’était le bon moment, explique-t-il. C’est important de partir en beauté. Quand on quitte la sélection après y avoir passé tant d’années, c’est difficile de revenir au football de club. Quelque chose vous dit que le moment est venu. Je suis sûr que Buffon le sentira."

The Best – Gardien de but de la FIFA est le premier prix créé à l’intention des portiers par l’instance faîtière du football mondial. Le joueur le plus capé de l’histoire d’Angleterre estime qu’il était grand temps de reconnaître ce métier.

"Le gardien de but est sans doute le deuxième joueur le plus important de l'équipe après le buteur. Marquer restera toujours l'essence du football, mais je pense que le rôle du portier vient juste derrière", juge-t-il. "Sans un grand gardien, il est pratiquement impossible de construire une bonne équipe. On ne peut pas gagner des trophées avec un mauvais numéro 1. C’est dire l’importance de ce poste."

La génération actuelle et future des gardiens anglais est-elle proche d’être prise en considération pour le trophée The Best ?

"Le potentiel est là, avec Jack Butland et Jordan Pickford, assure Shilton. La différence entre un bon, un grand et un immense joueur, c’est la capacité à hausser son niveau de jeu jusqu’à atteindre le plus haut degré de rendement et d’efficacité. Jack Butland a notamment montré de belles qualités en peu de temps, surtout compte tenu de ses blessures. Le gardien de l’Angleterre, Joe Hart, a fait preuve de régularité. Il a beaucoup de sélections à son actif à présent."

Bien qu’aucun Anglais ne soit en lice, Shilton suivra de près la cérémonie de remise des prix qui se déroulera le 23 octobre à Londres. Comme nombre de portiers en activité ou retraités, il est impatient de savoir qui aura l’honneur de faire sortir sa profession de l’ombre en recevant le premier trophée The Best – Gardien de but de la FIFA.