Le 27 et 28 octobre, 50 fans originaires de 22 pays se sont rendus au siège de la FIFA pour participer au Fan Focus Group 2016. Cette initiative n'est pas seulement l'occasion pour la FIFA de découvrir ce que pensent des gens venus d'horizon très divers ; elle doit aussi lui permettre de trouver les meilleurs moyens pour nouer un dialogue direct avec les supporters.

"La FIFA s'est adressée à la communauté du football mondial et l'a interrogée sur un certain nombre de sujets en rapport avec le football", rappelle Christian Volk, directeur du marketing numérique de la FIFA. En tout, 26 200 personnes ont répondu à l'appel. "Nous avons invité 50 fans en leur proposant de mettre leur énergie et leurs idées au service de la FIFA pour trouver ensemble des solutions à leurs problèmes et répondre à leurs besoins."

La Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura a organisé une session de questions-réponses avec les participants, âgés de 18 à 56 ans et originaires de cinq continents. La première femme et première non-Européenne à occuper ce poste dresse un bilan très positif de cette rencontre. "Les supporters sont la chair et le sang de la FIFA. Sans eux, il n'y aurait pas de football. Ils sont venus ici avec un tel enthousiasme… on voit que l'avenir du football leur tient à cœur."

Allison Carey (États-Unis) a particulièrement apprécié les commentaires de la Secrétaire Générale et sa volonté de mettre le football féminin en avant. "C'est une femme extraordinaire. Nous avons pu voir les questions sur lesquelles la FIFA concentre son attention, notamment le football féminin. Nous avons eu de nombreux échanges sur l'égalité des sexes en football. Je crois que la FIFA va consacrer beaucoup d'énergie à ce domaine."  

Un événement spécial et un visiteur inattendu
Des groupes de discussion sur plusieurs sujets ont ainsi été organisés. Les visiteurs ont également assisté aux interventions de représentants des différentes divisions de la FIFA, notamment un message vidéo du Président de la FIFA Gianni Infantino et une visite surprise de Marco van Basten, directeur du développement technique de la FIFA. "Au bout du compte, ce sont les fans qui font le football et la renommée des joueurs", remarque l'ancien international néerlandais.

Les participants ont ensuite pu assister à une démonstration en direct des tests réalisés par l'IFAB (International Football Association Board) et la FIFA sur l'utilisation de la vidéo en match. Les nouveaux VAR (arbitres assistants vidéo) ont reçu un accueil chaleureux. "Le système à l'étude pourrait améliorer considérablement le jeu", estime Chris Thian. George-Andrei Chirila s'est dit enthousiasmé par les tests, même s'il était déjà en faveur de l'initiative auparavant : "Je pense que c'est une évolution qui va dans le bon sens pour le football".  

À l'issue de la journée, les différents groupes de travail ont reçu une évaluation très positive de la part de la FIFA et des visiteurs. "Il est important pour nous de comprendre. Pour comprendre, il faut commencer par écouter. Une fois cette étape terminée, nous pourrons passer à la suite, qui consistera à construire et à trouver ensemble des solutions", conclut Volk.

"Ces deux jours ont prouvé que la FIFA n'hésite pas à placer les supporters au centre de ses préoccupations. Franchement, il était temps", se félicite Ryan Keaney. "Je trouve que c'est extraordinaire de se sentir écoutée. J'ai l'impression que les fans ont une voix et que cette voix est entendue par les plus hauts dirigeants", ajoute Jennifer Pardey.