Deux habitués au sommet
© AFP

L'Espérance de Tunis s'apprête à disputer sa troisième finale consécutive de Ligue des champions de la CAF. Les tenants du titre l'ont emporté d'une courte tête (1:0) face au TP Mazembe, après avoir arraché un nul vierge à l'aller. Dans le même temps, Al Ahly s'est imposé sur le même score face aux Nigérians des Sunshine Stars.

L'équipe sacrée championne d'Afrique participera à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2012, qui aura lieu en décembre. Cette affiche alléchante, disputée au meilleur des deux manches, aura lieu au mois de novembre. Al Ahly est actuellement le club le plus titré de la compétition, avec six couronnes continentales. L'Espérance rêve quant à elle d'ajouter un troisième sacre africain à son tableau de chasse.

FIFA.com revient en détail sur les demi-finales retour de la Ligue des champions de la CAF.

L'affiche
Espérance 1:0 TP Mazembe
Le scénario de cette double confrontation a sans doute rappelé de bons souvenirs aux supporters tunisiens. Comme lors de la finale 2011 face au Wydad Casablanca, l'Espérance a obtenu un nul vierge à l'extérieur, avant de s'imposer sur ses terres par la plus petite des marges. L'an passé, le Ghanéen Harrison Afful avait inscrit l'unique but de la partie. Cette fois-ci, c'est un autre défenseur, Mohamed Ben Mansour, qui s'est chargé de débloquer la situation à la 70ème minute. Le coup franc de Khalil Chemmam a été repris deux fois de la tête dans la surface, avant que l'arrière gauche ne surgisse juste devant le gardien congolais pour propulser le ballon au fond des filets. En l'absence des Zambiens Stoppila Sunzu et Rainford Kalaba, les visiteurs ont peiné à imposer leur jeu. À l'inverse, l'Espérance s'est procuré plusieurs occasions, notamment par Afful et son meneur de jeu Youssef Msakni. Ce dernier a notamment servi Karim Aouadhi, dont la tête a trouvé la transversale.

Malgré leur attaque de feu, les Corbeaux n'ont que rarement réussi à troubler la défense tunisienne. Mazembe aurait pourtant pu arracher la qualification dans les dernières minutes, si la frappe de Given Singuluma n'avait pas été repoussée avec brio par Moez Ben Chrifia. Pour les Sang et Or, cette victoire a des allures de revanche, deux ans après la terrible défaite (6:1) subie en finale de l'édition 2010 face à ce même adversaire.  

L'autre rencontre
Al Ahly 1:0 Sunshine Stars
Vainqueurs 4:3 sur l'ensemble des deux manches, les Égyptiens se sont qualifiés pour la finale pour la première fois depuis 2008. Al Ahly a passé une soirée relativement tranquille dans son nouveau stade du Caire, à huis clos pour l'occasion. Auteur d'un doublé à l'aller (3:3), Mohamed Gedo Nagy a inscrit l'unique but de la rencontre, à la demi-heure de jeu, au terme d'un beau mouvement collectif.

Côté nigérian, cette dernière sortie a sans doute laissé quelques regrets. En dépit d'un parcours exceptionnel pour leur première participation, les visiteurs quittent le tournoi sur un match en demi-teinte au cours duquel Tamen Medrano aura été le seul à se montrer dangereux.

Le joueur
Gedo ne s'est pas contenté d'inscrire trois des quatre buts d'Al Ahly en demi-finale ; il a aussi touché du bois à trois reprises lors du match retour. Célèbre pour ses entrées en jeu décisives lors de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2010, le milieu offensif a frôlé le poteau sur une frappe dangereuse et vu deux reprises de la tête s'écraser contre la transversale.

La stat
4 -
Comme le nombre de Ligues des champions de la CAF remportées par des clubs tunisiens. L'Espérance compte deux sacres à son actif, contre un au Club Africain et à l'Étoile du Sahel. Trois nations totalisent cinq triomphes : la RD Congo, le Cameroun et le Maroc. Avec 12 victoires, les clubs égyptiens dominent largement ce classement.

Entendu…
"Nous sommes prêts à défier Al Ahly. Je crois que cette finale entre clubs arabes sera très intense et très disputée" - Nabil Maaloul, entraîneur de l'Espérance

Donnez votre opinion !
Al Ahly peut-il empêcher l'Espérance de s'adjuger un nouveau titre de champion d'Afrique ?