Amsterdam, 1928

A cette occasion, tout doute possible sur la prestation de l'Uruguay aux Jeux d'été de 1924 est écarté lorsque les Sud-Américains remportent leur deuxième couronne consécutive. Les Uruguayens sont emmenés par huit anciens de l'équipe de 1924, dont Andrade, Jose Nasazzie et Hector Scarone.

Beaucoup de matches feront date, notamment ceux des Italiens. Ils parviennent à défaire la France 4:3 dans une prestation offensive au tour préliminaire, puis à surclasser l'Espagne 7:1 dans un quart de finale rejoué après un match nul 1:1. L'Italie doit finalement s'incliner 3:2 en demi-finales face aux futurs Champions, les Uruguayens. Pedro Cea, Antonio Campolo et Scarone inscrivent les buts sud-américains.

L'Argentine, l'une des deux autres équipes sud-américaines du tournoi avec le Chili, domine l'équipe américaine au premier tour 11:2, Domingo Tarasconi signant quatre buts et Roberto Cherro trois, puis la Belgique en quarts de finale et l'Egypte en demi-finales (6:0). Tarasconi finit meilleur buteur du tournoi avec onze réalisations.

Les Uruguayens, certes sur un mode moins spectaculaire, s'avèrent tout aussi efficaces en stoppant dans leur course au titre les Pays-Bas (2:0), l'Allemagne (4:1) puis l'Italie (3:2) en demi-finales.

Dans la première finale 100% sud-américaine de l'histoire du tournoi olympique, l'Argentine et l'Uruguay se neutralisent 1:1. Trois jours plus tard, dans un match arbitré par un Néerlandais (qu'on se souvienne de 1924), l'Uruguay, qui a fait appel à du sang neuf, s'impose grâce à un but en contre inscrit par Scarone. Roberto Figueroa marque également en faveur des champions en titre, tandis que les Argentins trompent le gardien uruguayen par Luis Monti, qui défendra les couleurs argentines lors de la Coupe du Monde de 1930 avant de rejoindre la sélection italienne pour la Coupe du Monde de 1934.

A peine deux ans plus tard, ces deux mêmes formations se retrouvent en finale d'une autre compétition internationale; la toute première Coupe du Monde qui se tient à Montevideo verra l'équipe uruguayenne gagner à domicile. Elle réalisera sur une période de six ans une impressionnante série de trois victoires dans de prestigieuses compétitions.

La médaille de bronze va à l'Italie, qui triomphe 11:3 de l'Egypte au cours d'un match dans lequel Angelo Schiavio, Elvio Banchero et Mario Magnozzi réussissent un exploit footballistique: un "coup-du-chapeau de coups-du-chapeau" (3 buts consécutifs par trois joueurs).