Melbourne, 1956

Compte tenu du soulèvement hongrois et de l'intervention soviétique qui suit, seuls 11 pays participent au tournoi, faisant de cette manifestation la plus petite compétition de football depuis les Jeux d'été de 1908.

L'Union soviétique domine l'événement en gagnant sa première médaille olympique de football - l'or - dès la deuxième participation. Bien que le "star system" ne s'inscrive pas dans la ligne de Moscou, ces Jeux marquent l'émergence du gardien Lev Yashin, qui ne laisse passer que deux buts en quatre matches. Il se fera encore connaître plus tard sur la scène internationale en participant notamment à trois Coupes du Monde, en arrêtant plus de 100 penalties et en disputant 78 rencontres pour son pays.


Sur le chemin de la finale - une victoire 1:0 sur la Yougoslavie, qui remporte sa troisième médaille d'argent consécutive - les Soviétiques échouent presque devant une équipe indonésienne solide en quarts de finale et devant les Bulgares en demi-finales.

L'Indonésie dévoile un rideau de fer "fait maison" en gardant dix joueurs dans la surface de réparation et un buteur très avancé lorsque la balle est dans le camp soviétique. Cette astuce fonctionne puisque les joueurs tiennent les favoris en échec 0:0. Mais, au deuxième match, les Soviétiques trouvent la faille et s'imposent 4:0, avec deux buts marqués par Sergei Salnikov.

En demi-finales, l'arrière droit soviétique Nikolai Tisjenko se fracture la clavicule. Il reste cependant dans le match avec ses bandages puisque les remplaçants ne sont pas autorisés à cette époque. Après 90 minutes sans but, Ivan Kolev place la Bulgarie en tête pendant les prolongations, mais Eduard Streltsov et Boris Tatushin réussissent à arracher un 2:1 pour l'Union soviétique dans les dernières minutes du jeu.

Lors de la finale, aucun retour en force n'est nécessaire aux Soviétiques et la tête d'Anatoly Ilyin à la 48ème minute leur donne la victoire 1:0, le but yougoslave de Zlako Papec étant refusé pour hors-jeu.

La Bulgarie, néanmoins, gagne sa première médaille olympique en éliminant l'Inde 3:0 dans le match pour la 3ème place au cours duquel Todor Diev inscrit deux buts.