Montréal, 1976

Les J.O. de 1976 marquent le début d'une série de 3 boycotts consécutifs. Cette année-là, trois nations africaines, le Ghana, le Nigeria et la Zambie, se désistent pour raison politique, tout comme l'Uruguay (pour d'autres motifs).

La Pologne doit se contenter de la médaille d'argent puisque la RDA s'approprie l'or grâce à une victoire 3:1. Les vainqueurs marquent en début et en fin de partie, trouvant le fond du filet à deux reprises dans les 15 premières minutes grâce à Hartmut Schade et Martin Hoffmann, puis six minutes avant la fin du match par l'intermédiaire de Reinhard Haefner. Quelque 71 617 spectateurs assistent à ce duel au Stade Olympique. Grzegorz Lato inscrit le seul but polonais. L'attaquant Andrzej Szarmach prend la tête du classement des buteurs avec six réalisations.

Les Jeux de Montréal resteront également en mémoire comme le tremplin qui a lancé la carrière internationale de plusieurs grands noms du football: le milieu de terrain français Michel Platini, 21 ans (n° 11 et non 10 à l'époque), le gardien de but espagnol Luis Arconada et le milieu de terrain mexicain Hugo Sanchez, 18 ans. Ce dernier connaîtra la consécration avec le Real Madrid en Espagne et l'équipe nationale du Mexique.

Platini, qui sera bientôt un joueur clé de l'équipe nationale de France et de la Juventus en Italie, marque trois buts pendant le tournoi. Il inscrit les deux buts de la rencontre de premier tour contre le Guatemala (4:1) puis un troisième but, dix minutes avant la fin du match contre Israël lors du premier tour (1:1). La course de la France se termine en quarts de finale lorsque deux joueurs - Jean Fernandez et Francisco Rubio - écopent d'un carton rouge à la 58ème minute. Le score est alors de 1:0. Les Allemands de l'Est l'emportent finalement 4:0.

Devant 55 647 spectateurs, l'Union soviétique bat le Brésil 2:0 dans le match pour la 3ème place. Bien que les rencontres de premier tour se soient déroulées à Toronto, Ottawa, Sherbrooke et Montréal, les 23 matches n'attireront pas moins de 580 156 spectateurs au total (une moyenne de 25 224 par match).