Stockholm, 1912

Chose rare et sans précédent, on retrouve une copie conforme du podium des Jeux Olympiques de 1908. Le tournoi, qui accueille maintenant 11 équipes, inaugure la pratique des matches en dehors du site même de la ville olympique. Des rencontres ont lieu à Rasunda et Traneburg.

Le Royaume-Uni, qualifié d'office, enchaîne un triomphe 7:0 sur la Hongrie grâce à 6 buts de Harold Walden, puis une victoire 4:0 sur la Finlande, au cours de laquelle Walden marque à quatre reprises. Le Danemark a également un parcours relativement favorable: il défait la Norvège 7:0 au second tour puis écarte les Pays-Bas 4:1 en demi-finales. Une fois encore, le Royaume-Uni domine les Danois 4:2 en finale grâce au doublé de Gordon Hoare et au but d'Arthur Berry et de Walden, tous inscrits en première mi-temps devant les quelque 25 000 spectateurs du Stade Olympique. Ole Anthon Olsen marque en 1ère et en 2e mi-temps pour les Danois. Ces derniers doivent jouer sans l'un de leurs buteurs vedettes, Poul Nielsen, et perdent leur milieu de terrain Charles Buchwald, qui se blesse à l'épaule après 15 minutes de jeu. Comme les remplacements ne sont pas encore autorisés, les Danois sont obligés de jouer le reste du match à 10. Avec un total de 11 buts, Walden finit meilleur buteur du carré final. La rencontre pour la 3e place, opposant les Pays-Bas à la Finlande, est remportée haut la main par l'équipe batave sur le score de 9:0 avec 5 buts de Jan Vos.

Comme il n'existe pas de système de poule et que certaines équipes ont été éliminées après avoir disputé un ou deux matches dans la compétition précédente, on adjoint un tournoi de consolation, mais les trois premiers ne reçoivent aucune médaille. Au cours de l'une des rencontres, l'Allemagne rudoie la Russie 16:0, Gottfried Fuchs réitérant l'exploit de Sophus Nielsen d'inscrire 10 buts dans un match. Pour la petite histoire, Fuchs ne marquera pas dans sa dernière rencontre face à la Hongrie. La légende dit même que le tsar, vexé par l'ampleur de la défaite de son équipe, a refusé de payer le billet retour de ses joueurs.

Dans le match de consolation, la Hongrie l'emporte sur l'Autriche 3:0.