Les Petites Nadeshiko comme les grandes (2:0)
© Getty Images

Trois ans après le sacre des Nadeshiko à Allemagne 2011, les U-17 montent à leur tour sur le toit du monde grâce à leur victoire sans bavure contre l'Espagne en finale de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. 

Déjà gagnantes 2:0 de la première rencontre entre les deux pays lors de la phase de groupes, les Japonaises ont rapidement confirmé leur ascendant psychologique sur les Rojitas. Suite à une superbe frappe de Shiho Matsubara sur la barre, Meika Nishida surgissait au rebond pour marquer son premier but de la compétition (1:0, 5'). 

Après ce coup dur d'entrée, les Espagnoles ne parvenaient pas à réagir, affichant un léger avantage à la possession sans toutefois réussir à se montrer réellement menaçantes. Les occasions ne pleuvaient pas non plus du côté des Petites Nadeshiko, qui se montraient quand même plus justes et plus tranchantes à la construction. Après un bon travail côté droit de Rikako Kobayashi, Yui Hasegawa manquait de peu de doubler la mise en croisant trop sa reprise (27'). Shiho Matsubara ne trouvait pas non plus le cadre depuis l'entrée gauche de la surface, après une belle combinaison (39'). 

Un banc de fraîcheur
Après la pause, Matsubara servait Hasegawa en retrait, mais le tir de la milieu de terrain nippone trouvait Elena De Toro sur sa trajectoire (51'). La portière espagnole s'interposait également sur un raid de Rikako Kobayashi (54'), puis était soulagée de voir Hasegawa trop décroiser sa frappe (56'). 

Fuka Kono, fraîchement entrée en jeu, faisait parler sa vivacité en se frayant un chemin dans la surface suite à une touche pour armer un tir puissant, bien sorti par De Toro (70'). Le deuxième duel entre les deux joueuses tournait toutefois à l'avantage de Kono, qui ajustait la portière espagnole après une ouverture de Kobayashi (2:0, 78'). La buteuse servait ensuite au second poteau Mizuki Saihara, elle aussi sortie du banc, dont la frappe puissante heurtait le montant (86'). 

Dépassées par la technique et la vivacité des Nippones, les Espagnoles ne parvenaient pas à sauver l'honneur ni même à se procurer une occasion, et devaient se résoudre à laisser leurs adversaires mettre la main sur le trophée. 

Joueuse Live Your Goals du match : Hina Sugita (Japon)