Les Américaines en patronnes
© AFP

Décidément, le Tournoi Olympique de Football Féminin réussit aux Etats-Unis. En s'imposant en finale de Pékin 2008, les Américaines ont en effet remporté leur troisième médaille d'or en quatre éditions.

Leur entrée en matière avait pourtant été laborieuse. Battues 0:2 par la Norvège, la seule autre équipe à avoir remporté le Tournoi Olympique Féminin, les protégées de Pia Sundhage ont su trouver les ressources nécessaires pour se relancer. Après avoir connu quelques difficultés pour venir à bout du Japon, elles ont surclassé la Nouvelle-Zélande et fini à la première place de leur poule. Les championnes olympiques en titre ont ensuite écarté le Canada et le Japon avant de retrouver le Brésil pour la revanche de la finale d'Athènes 2004. Au terme d'une rencontre animée et pleine de suspense, ce sont finalement les Américaines qui ont réussi à faire la différence, grâce à un but signé Carli Lloyd en prolongation.

En l'absence de leur capitaine Kristine Lilly et de leur buteuse Abby Wambach, victime d'une fracture de la jambe quelques jours avant le début de la compétition, les joueuses à la bannière étoilée n'ont eu d'autre choix que de s'en remettre au collectif pour forcer le destin. Sous la houlette de Sundhage, l'équipe américaine a donc fait le pari de la technique et de l'efficacité pour s'imposer.

Le Brésil rate encore la marche
A l'inverse, les Brésiliennes possédaient sans doute l'équipe la plus talentueuse sur le plan individuel. Malheureusement, cela n'a pas empêché un nouvel échec aux portes de l'exploit. Cristiane termine meilleure buteuse du Tournoi Olympique de Football Féminin, tandis que Marta, la Joueuse Mondiale de la FIFA, a brillé de mille feux lors de la mémorable victoire (4:1) du Brésil sur l'Allemagne, en demi-finale. Mais, une fois de plus, les Sud-américaines ont cédé en finale face à un adversaire sans doute plus déterminé. Il faut dire que les Américaines n'avaient probablement pas oublié la correction (0:4) subie en demi-finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007.

"Je ne peux rien demander de plus à mes joueuses. Elles ont été fantastiques pendant toute la durée du tournoi", constatait avec amertume Jorge Barcellos à l'issue de la finale perdue au stade des travailleurs.

Révélations et déceptions
Le Japon a profité de ces Jeux Olympiques pour redorer son blason et celui de l'Asie sur la scène internationale. Les Japonaises ont toutefois dû attendre la dernière journée de la phase de poule et une victoire 5:1 sur la Norvège pour s'assurer définitivement un quart de finale. Leur victoire inattendue face à la RP Chine (2:0) offre une demi-finale mais, une fois de plus, la sélection nippone a touché du doigt ses limites face aux Américaines (2:4). Talentueuses et techniques, les Japonaises n'ont cependant jamais réussi à surmonter leurs lacunes sur le plan défensif.

Les Canadiennes, qui participaient là à leur premier Tournoi Olympique de Football Féminin, se sont quant à elles appliquées à se sortir de l'ombre de leurs encombrantes voisines américaines. Les Canucks se sont brillamment tirées d'un groupe difficile au sein duquel se trouvaient notamment la RP Chine et la Suède. En quart de finale, elles ont donné du fil à retordre aux Etats-Unis, avant de céder en prolongation.

Finalement, la plus grande surprise de ce tournoi restera certainement la triste prestation de l'Allemagne, championne du monde en titre. Devancées par le Brésil au premier tour, les joueuses de Silvia Neid se sont débarrassées des Suédoises en quart de finale avant de retrouver sur leur route... le Brésil. La Mannschaft a été littéralement balayée par les Sud-américaines (1:4) au cours d'un match à sens unique. Birgit Prinz n'a jamais réussi à trouver ses marques en RP Chine. Les Allemandes ont toutefois réussi à sauver ce qui pouvait l'être en décrochant la médaille de bronze, aux dépens du Japon.

Pays participants
RP Chine, Suède, Canada, Argentine, Brésil, Allemagne, RDP Corée, Nigeria, Etats-Unis, Norvège, Japon, Nouvelle-Zélande.

Classement final
1. Etats-Unis (médaille d'or)
2. Brésil (médaille d'argent)
3. Allemagne (médaille de bronze)
4. Japon

Stades et villes hôtes
Stade des travailleurs (Pékin), stade du centre sportif olympique de Qinhuangdao (Qinhuangdao), stade de Shanghai (Shanghai), centre sportif olympique Wu Lihe de Shenyang (Shenyang), stade du centre sportif olympique de Tianjin (Tianjin)

Nombre de buts
66 (moyenne/match : 2,53)

Meilleures buteuses
5 buts : Cristiane (BRA)
4 buts : Angela Hucles (USA)
3 buts : Marta (BRA), Lotta Schelin (SWE), Homare Sawa (JPN)

Nombre total de spectateurs
740 014

Nombre moyen de spectateurs
28 462