Amman est la capitale du royaume hachémite de Jordanie et chef-lieu de sa province. C'est la plus grande ville en surface et en nombre d'habitants, estimé à près d'1,5 millions d'individus. Amman est située dans une région vallonnée et s'élève à 750 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'altitude moyenne de ses sept collines les plus élevées est de 918 mètres. La ville a été fondée sur les berges des rivières se trouvant aux pieds des plusieurs collines caractérisant cette région. L'espace de l'ancienne ville n'étant plus suffisant pour accompagner la croissance de la population, les habitants ont commencé à s'installer en haut des collines et à occuper leurs sommets, jusqu'à ce que la ville s'étende sur 20 collines.

Amman est le centre commercial et administratif de la Jordanie mais aussi son cœur économique et éducatif. La ville attire de nombreuses communautés arabes en raison de son emplacement stratégique et de son architecture moderne. Si les touristes venus d'Europe, d'Amérique du Nord, du Japon, d'Australie et des pays arabes affluent vers Amman à longueur d'année pour visiter ses nombreux sites touristiques, d'autres voyageurs viennent profiter du système de soins développé de la ville. Par ailleurs, l'emplacement stratégique d'Amman dans le pays du Levant et le Moyen-Orient a permis à la ville de dominer l'économie nationale et de capter 90 % des investissements au niveau du pays.

L'histoire de la ville d'Amman remonte au septième millénaire avant J.C, ce qui en fait l’une des plus anciennes cités peuplées au monde. Construite sur les ruines d’une ancienne ville surnommée "la déesse d’Ammon", puis "Philadelphia", Amman doit finalement son nom aux Ammonites, qui en font leur capitale. Située au centre de la région, la ville a été fondée sur sept collines et a longtemps tenu le rôle de capitale de l'émirat de Transjordanie, puis du royaume hachémite de Jordanie après l'indépendance en 1946.

Il règne à Amman une certaine douceur la plupart de l'année. Un climat méditerranéen prévaut dans la majorité des quartiers de la capitale, en particulier sur les hauteurs de la ville. En été, la température augmente pour atteindre son maximum à la mi-août, en dépassant parfois 30 degrés Celsius. En revanche, la température baisse en janvier et des chutes de neige sont enregistrées sur les hauts plateaux de la capitale qui, à l'occasion, revêt un beau manteau blanc.

Les lieux à visiter
En été, le nombre de touristes se rendant à Amman augmente de manière significative. Le climat méditerranéen tempéré attire des dizaines de milliers de visiteurs chaque année. Les arrivées internationales se font par voie aérienne à l'aéroport international Reine Alia, escale obligatoire pour se diriger vers la ville d'Aqaba au sud du royaume. La Jordanie accueille les étrangers dans une atmosphère chaleureuse. Ils peuvent ainsi se rendre dans de nombreuses destinations touristiques, notamment l'amphithéâtre romain situé au centre de la région métropolitaine. Quelques mots en grec sur l'une des plates-formes des colonnes rappellent que ce monument fut construit en l'honneur de l'empereur Hadrien, qui a visité Amman en l’an 130 après J.C. À côté de l’amphithéâtre se trouve la place du forum. La surface totale de l’amphithéâtre et de la place du forum est de 7 600 m². La construction de cette dernière remonte probablement au deuxième siècle de notre ère, plus précisément entre 138 et 161 après J.C, pendant le règne de l'empereur Antonin le Pieux. L'amphithéâtre romain accueille des représentations théâtrales et des concerts en raison de la qualité acoustique du lieu.

Non loin de là, il est possible de profiter de l'atmosphère et du panorama sur la colline de la forteresse, l'une des sept collines de la ville d'Amman. Les Ammonites, les Grecs, les Romains et les Byzantins, qui se sont succédé à la tête de la région avant la conquête islamique survenue au septième siècle après J.C, en avaient fait depuis longtemps le siège de leur pouvoir. On trouve encore dans la colline de la forteresse des monuments et des colonnes corinthiennes romaines, un temple d'Hercule, ainsi que des monuments islamiques de la période omeyyade.

Toujours dans le même endroit, il est possible de visiter le musée archéologique de Jordanie, construit en 1951. L'établissement accueille divers objets provenant de fouilles archéologiques menées dans différents endroits de Jordanie. Les ensembles archéologiques y sont chronologiquement classés, allant du paléolithique jusqu'à l'ère islamique. Les expositions du musée comprennent une variété de pièces de poterie, de verre, de métal, de plâtre, ainsi que des statues en poterie et en pierre, des inscriptions, des écritures, des sceaux, des ensembles de bijoux en or et de l'argent représentant différentes époques historiques. Les voyageurs qui se rendent à Amman n'auront aucune difficulté à trouver un grand nombre de restaurants internationaux, notamment arabes, italiens, français, turcs, chinois et indiens, ainsi que des fast-foods américains. Il est en outre possible de passer d'agréables moments dans de grands centres commerciaux abritant de nombreux magasins et aires de jeux pour enfants.

Le football
En matière de football, Amman n'est pas en reste. Quelques-uns des clubs les plus prestigieux en Jordanie y ont élu domicile, à commencer par Al-Faisaly l'un des plus anciens du royaume et détenteur du record de titres. Al-Faisaly a également participé à de nombreux tournois continentaux et a remporté à deux reprises la Coupe de l'AFC. Le géant d'Amman est aussi l'équipe jordanienne qui compte le plus de participations au championnat arabe. Sa popularité dépasse les frontières de la capitale. Wahadate, qui a remporté plusieurs titres, compte également parmi les formations les plus populaires du pays. Le match entre les deux poids lourds nationaux est considéré comme le Clasico de Jordanie.

Les principaux stades du pays se trouvent à Amman, notamment le stade international d'Amman, situé dans l'enceinte de la cité de la jeunesse Al-Hussein. Cette ville antique, construite dans les années 60, abrite cette grande enceinte, qui a servi de cadre à plusieurs tournois et grands matches historiques. Elle fera l'objet de travaux de rénovation au cours de la période qui précède la Coupe du Monde Féminine U-17, afin de s'adapter aux exigences internationales les plus récentes. À l'issue de ces interventions et de l'installation de sièges numérotés, le stade aura une capacité d'accueil totale de 13 000 places.

Le public n'aura aucun mal à accéder au stade, car ce dernier est situé à seulement quelques kilomètres de la zone hôtelière. À 12 kilomètres se trouve la ville du roi Abdallah II, qui abrite le deuxième stade devant accueillir les matches du tournoi. Cette arène a été construite en 1999 et fera également l'objet de travaux de développement, afin de se conformer aux normes internationales. Des sièges numérotés y seront installés, pour atteindre une capacité d'accueil totale de 12 000 places.