Les distances sont courtes entre les trois villes qui accueilleront la compétition et tous les participants pourront loger à Amman. Après avoir profité des divertissements de la capitale, vous pourrez goûter à l'histoire de la région et découvrir des paysages envoûtants. Nous vous proposons cinq lieux à visiter pendant votre séjour en Jordanie.

Le point le plus bas de la terre
Savez-vous que la Jordanie abrite l'endroit le plus bas de la terre ? À 65 km d'Amman, vous pourrez descendre à 412 m sous le niveau de la mer en vous rendant sur les bords de la mer Morte. Il s'agit de la seule étendue d'eau située sous le niveau de la mer. Ses eaux sont très salées même si elle est alimentée par les eaux douces du Jourdain. Elle doit son nom au fait qu'il est impossible pour les êtres marins d'y vivre mais il s'agit d'une mer riche en sels et en minéraux, dont profitent les secteurs industriel et médical. Les eaux de la mer morte riches en sels et sa boue permet de guérir de nombreuses maladies de la peau. Il est également aisé de s'y baigner compte tenu de la haute teneur en sel : vous pouvez vous allonger sur le dos et vous laisser porter par les eaux.

Dans cette région basse, on trouve de nombreux lieux saints. À l'est du Jourdain se trouve l'endroit où Jésus-Christ, âgé de 30 ans, a été baptisé par Jean. Le Pape Benoit XVI a visité ce site lors de son voyage en Terre Sainte en 2009. Les fouilles ont révélé à cet endroit des vestiges d'une église byzantine construite sous le règne de l'empereur Anastase. Ce lieu comporte aussi plusieurs puits et mares, où l'on suppose que les premiers Chrétiens se baptisaient.

Pétra
C'est le plus grand trésor de la Jordanie et son plus beau site touristique, une des sept nouvelles merveilles du monde. Quoi que vous ayez pu lire ou voir sur Pétra, vous ne pouvez pas vous imaginer la magie du lieu avat de l'avoir visité. Pétra a été sculpté dans la roche par les Arabes nabatéens. Ils en ont fait un site stratégique important reliant la péninsule arabique et la Syrie à l'Europe et même à la Chine à travers le commerce de la soie et des épices.

Vous serez émerveillé dès les premiers instants en pénétrant dans le passage étroit appelé Al Siq, bordé de rochers colorés et de formes diverses hauts de 80 mètres. Vous marcherez sur des cailloux pendant environ un kilomètre, ou vous pourrez louer un cheval ou un chameau pour arriver jusqu'au cœur de cette cité étonnante. Au bout d'Al Siq, vous serez émerveillé par le fameux khazneh et sa façade de 43 mètres sur 30 gravée dans la pierre rouge, qui se colore au lever du soleil pour le bonheur des yeux.

Wadi Al Qamar
Le Wadi Roum est aussi un lieu spectaculaire, qui se trouve au sud de la Jordanie. Cette vallée est parsemée de montagnes, sortes de gratte-ciels naturels qui sont le paradis des grimpeurs. Ce lieu a été surnommé Wadi Al Qamar (Vallée de la Lune) en raison de son relief. Lors de votre visite, n'oubliez pas d'amener des vêtements chauds pour la nuit car la température peut passer de 32 degrés en journée à 4 degrés le soir. Les visiteurs peuvent profiter du silence et du calme de la nature ainsi que de vastes espaces vides. La vallée englobe aussi des dessins sur roche datant de 4 000 ans et bien d'autres trésors cachés.

Aqaba
Aqaba occupe une place à part sur la carte touristique de la Jordanie, sans compter son importance économique : il s'agit du seul débouché du pays sur la mer. Ainsi, Aqaba est le point d'arrivée des visiteurs venus de la Mer Rouge pour visiter les vestiges du sud de la Jordanie tels que Pétra et Wadi Roum, tout proches. Il ne vous faudra pas plus d'une heure pour vous rendre d'Aqaba à Pétra ou Wadi Roum.

Aqaba possède un climat agréable en hiver. Ses fonds marins regorgent de massifs coralliens et d'espèces aquatiques exotiques. Vous pourrez donc y pratiquer la plongée sous-marine ou observer les fonds marins depuis une barque équipée d'un fond en verre transparent.

Jerash
Au milieu du trajet entre Amman et Irbid, arrêtez-vous dans la ville de Jerash, entourée de collines verdoyantes. C'est une des cités antiques les mieux conservées à ce jour : l'ancienne ville romaine a été découverte sous les sables il y a plus de 70 ans. Les fouilles ont mis à jour une cité entière avec ses rues pavées, ses temples, ses théâtres, ses fontaines, ses places et son enceinte. Jerash a été gouvernée par les Romains après l'occupation de la ville par Pompée en 63 avant Jésus-Christ. Elle est entrée par la suite dans l'alliance des dix cités romaines (Decapolis), dont elle est devenue la plus grande et a porté le nom de Gerasa. Malgré la domination romaine, cette ville a conservé une certaine identité grecque.