Le rideau est tombé sur la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Jordanie 2016 au terme de 32 matches, dont le point d'orgue a été une finale palpitante remportée aux tirs au but par la RDP Corée. Cette dernière monte sur la plus haute marche du podium pour la deuxième fois, suivie du Japon et de l'Espagne. Bien que le football soit un sport collectif, certaines joueuses se sont détachées du lot et méritaient de voir leurs prestations individuelles récompensées.

Ballon d'Or adidas : Fuka Nagano (JPN)
Ballon d'Argent adidas : Sung Hyang Sim (PRK)
Ballon de Bronze adidas : Deyna Castellanos (VEN)

Seule joueuse à avoir disputé deux finales de Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, la Japonaise Fuka Nagano a témoigné de grandes qualités de leader et d'une remarquable technicité tout au long de l'épreuve. La capitaine des Petites Nadeshiko s'est distinguée par sa lecture du jeu, sa capacité d'organisation offensive et son sens de la passe. Elle avait déjà fait montre d'un certain talent à Costa Rica 2014, où elle a été sacrée championne du monde. Elle a confirmé cette année en s'adjugeant le titre de meilleure joueuse de la compétition.

La RDP Corée doit sa couronne tout autant à sa solidité défensive, qu'au talent de Sung Hyang Sim. Également présente en terres costaricaines, l'attaquante a joué un rôle décisif par sa rapidité et ses qualités techniques. De même, le Venezuela s'est classé parmi les quatre meilleures sélections du tournoi grâce à la flamboyante Deyna Castellanos.

Soulier d'Or adidas : Lorena Navarro (ESP)
Soulier d'Argent adidas : Ri Hue Yon (PRK)
Soulier de Bronze adidas : Deyna Castellanos (VEN)

Auteure de 5 buts et d'une passe décisive lors de l'entrée en lice de l'Espagne, Lorena Navarro a posé d'emblée sa candidature au titre de meilleure buteuse. Elle a enfoncé le clou dans le match pour la troisième place en signant un triplé qui a largement contribué à la médaille de bronze décrochée par la Rojita. L'attaquante a fait valoir des qualités de vitesse et d'opportunisme qui la promettent à un bel avenir. Avec 5 réalisations et une passe décisive à son compteur, la Nord-Coréenne Ri Hae Yon s'annonce, elle aussi, comme une star en devenir, tout comme la capitaine de la Vinotinto Deyna Castellanos qui a signé 5 buts, dont certains de toute beauté.

Gant d'Or adidas : Noelia Ramos (ESP)
La gardienne espagnole a fait la preuve de sa polyvalence et de sa fiabilité tant avec les mains qu'avec les pieds. Elle s'est illustrée tout au long du tournoi par son sens impeccable du placement, ses réflexes impressionnants et ses qualités d'organisation défensive. Ses arrêts devant l'Allemagne, dont certains tenaient du miracle, se sont révélés déterminants dans l'accession de la Rojita au dernier carré. Tout aussi efficace contre le Venezuela, elle a aidé les siennes à remporter le bronze.

Prix du Fair-Play de la FIFA : Japon
La sélection japonaise a affiché un comportement modèle durant tout le tournoi. Les Petites Nadeshiko se sont montrées d'une correction exemplaire à l'égard de leurs adversaires et des arbitres, avec seulement 5 cartons jaunes et aucun rouge en six rencontres.

La FIFA décerne ce prix sur la base d'une évaluation menée par les membres du Groupe d'étude technique (TSG) de la FIFA, qui réalisent une analyse détaillée du comportement des sélections sur et hors du terrain. L'objectif est de promouvoir l'esprit sportif chez les joueuses, l'encadrement technique et les supporters.