LE FILM DE LA JOURNÉE - Du bruit, de la couleur et des buts : la journée inaugurale de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA a réservé des rencontres contrastées. Dans le Groupe B, l'Allemagne et le Canada sont finalement sortis vainqueurs de leurs duels, non sans avoir connu quelques sueurs froides face au Venezuela et au Cameroun, respectivement. 

À l'inverse, le Mexique et l'Espagne ont fait tomber les records dans le Groupe A. El Tri a enregistré sa plus large victoire dans cette compétition (5:0), aux dépens de la Nouvelle-Zélande. De son côté, l'Espagnole Lorena Navarro s'est offert un quintuplé au terme d'une rencontre qui a parfois eu des allures de calvaire pour la Jordanie, pays hôte du tournoi.  

Un peu plus tôt, la cérémonie d'ouverture avait su marier avec talent les sons et les images de la tradition jordanienne, pour le plus grand plaisir d'un stade plein à craquer. Les acteurs de cette première journée ont placé la barre très haut.

Résultats
Groupe A
Jordanie 0:6 Espagne
Mexique 5:0 Nouvelle-Zélande

Groupe B
Venezuela 1:2 Allemagne
Cameroun 2:3 Canada

Le but
Mexique 5:0 Nouvelle-Zélande, Celiana Torres (87')
Non contentes de dominer la Nouvelle-Zélande 5:0, les Mexicaines ont gardé le meilleur pour la fin. La remplaçante Celiana Torres a fait bondir les spectateurs du stade international d'Amman en délivrant une frappe phénoménale. Entrée une minute auparavant, la milieu de terrain de 16 ans s'est distinguée en décochant un tir du gauche de 25 mètres qui est allé se ficher au ras du poteau.

Les moments-clés
Le Cameroun monte le son : Côte à côte, les Camerounaises se sont livrées à une belle démonstration d'unité en tapant des pieds, en agitant les bras et en donnant de la voix.Elles se sont rassemblées sur la ligne de but avant de charger vers la ligne médiane. L'exercice ne leur a pas permis de s'imposer, mais les Africaines ont tout de même offert aux spectateurs une rencontre haletante.  

Xavi acclamé : Le stade international d'Amman n'a pu retenir sa surprise en découvrant l'arrivée de Xavi, venu assister au match d'ouverture entre le pays hôte et l'Espagne. Le joueur d'Al Sadd, au Qatar, jouit d'une belle cote de popularité dans la région. Il s'est ainsi promené sur le terrain, pendant que les supporters chantaient son nom. Connu pour la précision de ses passes, l'ex-international espagnol a apprécié en connaisseur le jeu rapide et technique déployé par ses jeunes compatriotes. Xavi est lui-même passé par la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, 13 ans avant de remporter l'épreuve suprême. Sans doute le match d'ouverture lui a-t-il rappelé quelques souvenirs.

Petite par la taille, grande par le talent : Comme ses anciens partenaires Messi et Iniesta, Xavi s'est toujours appliqué à démontrer que la puissance et le gabarit n'étaient pas indispensables pour réussir au plus haut niveau. On imagine donc qu'il a particulièrement goûté la prestation de Lorena Navarro. La plus petite joueuse de l'effectif espagnol a inscrit cinq des six buts de son équipe. Du haut de ses 15 ans, l'attaquante a déjà pris une sérieuse option dans la course au Soulier d'Or adidas.

On n'a rien sans rien : Les adolescentes engagées en Coupe du Monde Féminine U-17 ont le sens du sacrifice, qu'on se le dise. Ainsi, Daniela Espinosa n'a pas hésité à payer de sa personne pour permettre au Mexique d'ouvrir le score face à la Nouvelle-Zélande, en se jetant tête la première devant une horde de défenseuses. L'attaquante n'est pas sortie totalement indemne de cette action, les tentatives désespérées de ses adversaires pour dégager le ballon lui ayant occasionné une bosse. Mais au bout du compte, son courage a été récompensé.

La stat
5
- En trouvant le chemin des filets à cinq reprises contre la Jordanie, Navarro a égalé le record de buts sur un match de Coupe du Monde Féminine U-17. En 2012, la Nigériane Chinwendo Ihezuo avait déjà réalisé pareil exploit face à l'Azerbaïdjan (11:0).  

Entendu…
"Au moins, tu ne te seras pas ennuyé !" - Beverly Priestman, sélectionneuse du Canada, à son collègue John Herdman, sélectionneur de l'équipe féminine A, venu assister à la rencontre face au Cameroun

Le programme
Samedi 1er octobre 

Groupe C
Nigeria-Brésil, 16h00
Angleterre-RDP Corée, 19h00

Groupe D
Ghana-Japon, 16h00
États-Unis-Paraguay, 19h00

(horaires en heure locale)