Après avoir fait jeu égal avec le Nigeria en première période de la finale de Chili 2015, ce dimanche 8 novembre, le Mali s'est écroulé en seconde en prenant deux buts consécutifs après la pause. Le roi reste donc sur son trône avec ce cinquième titre dans une Coupe du Monde U-17 de la FIFA.

Les Golden Eaglets pensaient prendre l'ascendant d'entrée en obtenant un penalty sur une main de Siaka Bagayoko Chato dans la surface, mais Samuel Diarra repoussait le penalty d'Osinachi Ebere, qui frappait ensuite la barre transversale (4'). Commençait alors une passionnante et athlétique partie d'échecs, dont la défense avait cependant toujours le dernier mot.

Tout basculait après la pause, dont les Golden Eaglets revenaient le couteau entre les dents. Après une nouvelle envolée de Diarra sur une frappe surpuissante de Victor Osimhen (52'), suivie de quelques secondes d'une frappe sur le poteau d'Udochukwu Anumudu, le portier malien s'inclinait sur un service quatre étoiles de Chinedu Madueke pour Osimhen (56', 0:1). Diarra avait ensuite le malheur de commettre une relance approximative, immédiatement sanctionnée par Funsho Bamgboye (59', 0:2).

Les champions d'Afrique ne s'en relevaient pas, et laissaient cette nouvelle génération dorée du football nigérian s'envoler vers un sixième succès en sept rencontres dans ce tournoi, où seule la Croatie est parvenue à la faire chuter.