• Le Brésil bat le Mali dans le match pour la troisième place
  • Alan a marqué le premier but en profitant de deux erreurs maliennes
  • Vice-champions du monde en 2015, les Maliens finissent quatrièmes deux ans après

Entre les déçus des demi-finales, un seul avait encore une chance de quitter la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017 sur une bonne note avec la médaille de bronze autour du cou. Le Mali a eu sa chance, mais il l’a laissé échapper par manque de réalisme d’abord, et de concentration ensuite.

Le champion d'Afrique débute mieux le match et, à la grande surprise des spectateurs du stade Vivekananda Yuba Bharati Krirangan de Kolkata, quasiment tous acquis à la cause brésilienne, domine largement la première période. Lassana N’Diaye teste le premier Gabriel Brazao (5’), avant que Hadji Dramé ne le fasse briller sur coup franc (21’). Le portier auriverde aura encore le dernier mot sur un tir de Salam Jiddou sous la barre (40’).

Mais comme face à l’Espagne en demi-finale, les Aiglonnets vont payer cher leur inefficacité. Ils vont même se punir eux-mêmes, Mamadi Fofana se faisant chiper le ballon dans l'axe, et le gardien Youssouf Koita laissant échapper le cuir jusque dans son but sur un tir écrasé sans danger de l’attaquant brésilien (55’, 1:0). Le remplaçant Yuri Alberto n’aura en revanche besoin de personne pour inscrire le deuxième but brésilien en fin de match (88’, 2:0), synonyme de troisième place pour la Seleçao.