• Le Brésil a engrangé une deuxième victoire consécutive dans le Groupe D
  • La RDP Corée a résisté aux assauts sud-américains jusqu'à la 56ème minute
  • Les Brésiliens filent vers la première place, les Nord-Coréens vers l'élimination

Les Brésiliens ne sont pas du genre à attendre gentiment que le train passe, surtout après avoir pris confiance face à l'Espagne (2:1) pour leur première dans le Groupe D de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Dès lors, à l’attaque toute face une RDP Corée qui cherche avant tout à protéger ses arrières. Les gants de Sin Tae Song commencent à chauffer dès la première minute et un face-à-face avec Lincoln. Le premier d'une longue série. La température monte à mesure que les occasions défilent, mais le tableau d'affichage, lui, ne s'anime pas. La faute au sens du sacrifice des Nord-Coréens mais surtout au manque d'inspiration dans le dernier geste des Sud-Américains. 

La Seleção fait tout bien mais perd ses moyens dans la surface. Même scénario après les citrons, jusqu'aux alentours de l'heure de jeu : Lincoln enfile d'abord le costume de l'opportuniste (56', 0:1), avant de laisser à Paulinho celui de l'artiste (61', 0:2). Les triples champions du monde de la catégorie sont soulagés mais les Asiatiques toujours aussi regroupés devant leurs cages. Les admirateurs de la Seleçao s’attendaient à un feu d’artifice, ils n’ont eu droit qu'à quelques étincelles.

Les Brésiliens pourront confirmer leur autorité face au Niger ce vendredi 13 octobre, alors que les Nord-Coréens se prépareront à résister au siège espagnol.