L'Ouzbékistan domine l'Asie

Le football ouzbek a connu son heure de gloire samedi 6 octobre 2012 en remportant la Coupe d'Asie des Nations U-16 de l'AFC, soit le premier succès continental du pays d'Asie centrale dans une catégorie de jeunes. L'Ouzbékistan n'avait décroché, depuis son adhésion à la FIFA en 1994, qu'une médaille d'or aux Jeux asiatiques. Le couronnement de l'équipe U-16 au niveau continental constitue donc la plus belle performance réalisée par le pays depuis de longues années.

La conquête du titre en Iran permet aux Ouzbeks de se qualifier pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, EAU 2013. Il s'agira de la deuxième apparition de suite des Ouzbeks à la grande fête mondiale du football U-17, après avoir atteint les quarts de finale à Mexique 2011.

La victoire est d'autant plus belle qu'elle intervient après un parcours semé d'embûches. Les Ouzbeks ont terminé deuxièmes du Groupe D avec une victoire contre l'Inde, un match nul contre la RP Chine et une défaite face à la Syrie. En quart de finale, ils ont fait mentir les pronostics en prenant le meilleur sur la République de Corée (5:3) aux tirs au but.

Une fois leur sésame pour EAU 2013 obtenu, les Ouzbeks ont battu les hôtes iraniens (3:2) grâce à trois buts inscrits en première période. En finale, ils ne se sont pas laissés intimider par les Japonais, grands favoris de la compétition, s'imposant à nouveau aux tirs au but.

"Il ne faut pas nous reposer sur nos lauriers. Nous devons travailler dur pour réussir une bonne performance l'année prochaine aux Émirats", commente le sélectionneur Dilshod Nuraliyev. "Certains pensent que nous avons été particulièrement performants dans les matches à élimination directe, mais nous avons maintenu le même niveau durant toute la compétition. En phase de poules, les joueurs ont manqué de réussite devant le but, mais ils sont devenus plus précis au fil de la compétition".

Regrets et désillusions
Le Japon, qui a remporté deux fois la Coupe d'Asie des Nations de l'AFC, a obtenu son sésame pour une septième Coupe du Monde U-17 de la FIFA, rejoignant ainsi le Qatar en tête des équipes asiatiques ayant le plus participé à cette épreuve. À l'instar des Ouzbeks, les Japonais sont montés en puissance lors des matches couperets. Ils ont terminé deuxièmes du Groupe C, derrière la République de Corée, avant de dominer la Syrie (2:1) puis l'Irak (5:1) en demi-finale.

Un nouveau festival offensif japonais prenait forme en finale après l'ouverture du score dès la sixième minute, mais les Ouzbeks ont égalisé en deuxième mi-temps, puis l'ont emporté aux tirs au but grâce aux maladresses de trois joueurs nippons.

Après avoir remporté le titre pour la première fois il y a quatre ans, l'Iran, qui espérait réaliser le doublé devant ses supporters, a quitté le tournoi au terme des demi-finales. La Melli se console quand même avec une qualification pour le tournoi mondial. Les Irakiens, eux, ont surpris en se qualifiant pour EAU 2013. Ce sera leur première participation à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Après un beau parcours dans leur groupe, avec deux victoires face à Oman et à la Thaïlande, et un nul face à l'Australie, les Irakiens ont obtenu leur sésame pour l'épreuve mondiale en battant le Koweït (3:1) en quart de finale.

La plus grande désillusion du tournoi est celle de la République de Corée qui, après avoir été la seule équipe à réaliser un carton plein en phase de poules face à la RDP Corée, au Japon et à l'Arabie Saoudite, s'est fait surprendre par les Ouzbeks. Il aura fallu attendre la quatrième minute du temps additionnel pour que les Sud-Coréens reviennent au score et provoquent une séance de tirs au but durant laquelle leurs adversaires ont tiré leur épingle du jeu.

Joueurs à suivre
Cette compétition a été l'occasion de découvrir les stars en devenir du football asiatique, dont le Sud-Coréen Hwang Hee-Chan, meilleur buteur avec cinq réalisations qui n'auront toutefois pas suffi pour assurer la victoire à son pays. Le Japonais Taro Sugimoto a été désigné meilleur joueur de la compétition avec trois buts, et une passe décisive en finale. Aux côtés du trio iranien composé de Reza Chaab, Majid Hosseini et Amir Mohammad Mazloum, l'Omanais Hatem Al Rushadi et le Yéménite Mohammed Al Dahi ont également inscrit trois buts.

La stat
97 - Comme le nombre de buts inscrits en 31 matches de cette Coupe d'Asie des Nations de l'AFC, soit une moyenne de 3,13 par match. Le Japon et l'Iran sont les deux attaques les plus prolifiques avec 14 buts, soit 6 de plus que les champions ouzbeks.

Votre opinion !
Qui de l'Ouzbékistan, du Japon, de l'Iran et de l'Irak ira le plus loin à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, EAU 2013 ?