LE FILM DE LA JOURNÉE - Le Nigeria, tenant du titre, et le Mali ont dû revenir au score avant de s'imposer dans leurs demi-finales respectives face au Mexique et à la Belgique. Ils se hissent ainsi en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Chili 2015.

Pour leur quatrième participation seulement au rendez-vous mondial, les Maliens ont fait mieux que toutes les autres formations du pays : se retrouver en finale d'une compétition de la FIFA. La tâche ne s'est pas avérée facile tant les Belges les ont poussés à évoluer à leur meilleur niveau. Ils ont même profité d'un coup de pouce du destin lorsqu'un long ballon, apparemment inoffensif, a joué un mauvais tour au gardien adverse, signant le début de la remontée des Aiglons.

Le Nigeria, qui de son côté a l'habitude de disputer l'ultime rencontre dans ce tournoi, a réédité l'exploit en se qualifiant pour sa huitième finale en 11 participations. Aucun autre adversaire que le Mexique n'avait autant mis à l'épreuve la sélection d'Emmanuel Amuneke. Les deux équipes ont ainsi livré le meilleur match du tournoi jusqu'à présent. Le duel a tenu toutes ses promesses : un score évoluant sans cesse, trois buts magnifiques et des émotions jusqu'au dernier moment.

Les résultats
Demi-finales
Mali 3:1 Belgique
Mexique 2:4 Nigeria

Le but de la journée
Nigeria 2:2 Mexique, Diego Cortés (60')

Quand Diego Cortés a récupéré le ballon sur la droite du camp adverse, personne n'aurait pu imaginer ce qui allait se passer. Pourtant, le latéral s'est lancé en direction de la surface nigériane et, après avoir dribblé cinq joueurs en chemin, il a conclu sa course par une subtile frappe croisée du côté droit. Un but spectaculaire pour une rencontre inoubliable.

Les moments-clés
Une joie en demi-teinte : Les Belges ont démarré leur journée en apprenant une bonne nouvelle : la sélection senior s'est emparée, pour la première fois de son histoire, de la première place du Classement Mondial FIFA/Coca-Cola. Ils ont en plus pu compter sur la présence du président de la Fédération, François De Keersmaecker. "Je suis venu les encourager parce que ce qu'ils ont réalisé est extraordinaire. Aucune équipe n'était jamais allée aussi loin dans une Coupe du Monde des jeunes et nous avons maintenant la possibilité de terminer troisièmes. Je pense que, malgré la défaite, ça a été une bonne journée pour le football belge", confie-t-il à FIFA.com.

Solidarité entre gardiens : L'erreur du portier Jens Teuncknes n'est pas passée inaperçue auprès de son homologue malien, Samuel Diarra, lors du deuxième but des Aiglons. Ils avaient déjà échangé quelques mots avant la rencontre, mais Diarra est revenu voir le Belge après la demi-finale. "Avant, je l'avais félicité pour sa performance en quart de finale. Après, je lui ai dit qu'il avait été malchanceux. Honnêtement, je crois qu'il a été surpris par le rebond. Moi aussi j'ai commis des erreurs ici. Ce sont des choses qui arrivent", a-t-il avoué à FIFA.com.

Une série continue, une autre s'achève : Huit sur huit. C'est la statistique impressionnante du Nigeria en demi-finales de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA après sa victoire sur le Mexique lors de Chili 2015. Dans le même temps, il a mis fin à la série de son adversaire qui était sorti vainqueur lors de ses trois précédentes apparitions à ce stade de la compétition.

Nouveau record en vue ? Auteur du quatrième but sur penalty face aux Mexicains, l'attaquant nigérian Victor Osimhen a signé sa neuvième réalisation de la Coupe du Monde, égalant ainsi le record sur un tournoi que se partageaient jusque-là l'Ivoirien Souleymane Coulibaly (2011) et le Français Florent Sinama-Pongolle (2001). Parviendra-t-il à les dépasser ?

La stat
22 - Il aura fallu attendre 22 ans et 10 éditions pour que la finale de la Coupe du Monde U-17 oppose deux équipes d'une même confédération. Comme lors de Japon 1993, deux sélections africaines s'affronteront dans cette rencontre décisive, et l'une d'entre elles sera le Nigeria. À l'époque, les Golden Eaglets avaient battu le Ghana, décrochant par la même occasion le premier de leurs quatre titres.

Entendu…

Un grand plaisir ! Ils sont excellents, c'est agréable de les voir jouer au football - Mohamed Sissoko, ancien international malien, sur son ressenti après la demi-finale entre le Mali et la Belgique.

À venir
Dimanche 8 novembre

Match pour la troisième place
Belgique - Mexique (Viña del Mar, 16h00)

Finale
Mali - Nigeria (Viña del Mar, 19h00)

(Horaires en heure locale)