En disposant du Honduras, pays hôte, en finale du Championnat U-17 de la CONCACAF, le Mexique a porté sa série d'invincibilité dans la compétition à 24 matches consécutifs. Il a en outre remporté sa sixième couronne continentale, sur huit éditions du tournoi. Mais grâce à sa victoire, le Mexique a aussi et surtout assuré sa qualification pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Chili 2015. Les doubles champions du monde espèrent y atteindre leur troisième finale consécutive à ce niveau, après avoir été sacrés en 2011, et s'être inclinés face au Nigeria en 2013.

Au Chili, ils seront accompagnés du Honduras, finaliste malheureux, mais aussi du Costa Rica et des États-Unis, vainqueurs de leur barrage respectif. FIFA.com dresse le bilan des deux semaines de compétition dans la Zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes.

Le Canada proche de l'exploit
La domination du Mexique, attendue, aurait pu tourner court à l'issue d'une dernière journée riche en rebondissements dans le Groupe B. Le Canada en occupait la tête avant son dernier match, grâce à trois victoires devant Haïti, le Costa Rica et Sainte-Lucie, ainsi qu'un nul face aux Mexicains. Ces derniers, qui présentaient un bilan identique aux Canucks, ont concédé le nul au Costa Rica pour conclure leur première phase, suite à l'égalisation de Barlon Sequeira pour les Ticos. Un succès du Canada face au Panama, déjà éliminé, l'aurait donc envoyé à une troisième Coupe du Monde U-17 consécutive. Une réalisation de Damaso Santos en début de rencontre a cependant eu raison des espoirs de Sean Fleming et de ses protégés. Ceux-ci ont échoué à la deuxième place, synonyme de barrage face au Costa Rica.

Le Groupe A s'est révélé tout aussi riche en suspense, avec des États-Unis invaincus et confiants au moment d'aborder leur dernier match. Ils auraient même pu valider définitivement leur qualification lors de la journée précédente, mais un but du Hondurien David Sanchez à la 87ème minute est venu contrecarrer leurs plans. Les hommes de Richie Williams savaient qu'une victoire face à la Jamaïque, présente à deux reprises seulement en phase finale de l'épreuve mondiale, leur aurait permis de ne pas trembler. Ils ont finalement dû attendre quelques jours de plus, puisqu'un penalty de Nicholas Nelson en seconde mi-temps a offert la victoire aux Reggae Boyz, tandis que le Honduras, de son côté, l'a emporté et décroché in extremis la première place du groupe.

Cruels barrages
La Jamaïque et les États-Unis n'ont pas eu à attendre longtemps avant de fêter leurs retrouvailles puisqu'ils se sont affrontés dans un match de barrage, de même que le Costa Rica et le Canada. L'enjeu de ces duels était l'attribution des deux dernières places pour Chili 2015. Au premier tour, les Canucks avaient battu les Ticos 3:2 après avoir été menés 2:1, grâce notamment à une tête surpuissante de Kosovar Sakiki pour clore la marque. Mais en barrage, alors que les Costaricains menaient déjà 2:0 grâce à Luis Hernandez et Andy Reyes, une passe en retrait de Sakiki enest passée sous le pied du gardien Luciano Trasolini et a terminé sa course dans les filets. Le Costa Rica l'a ainsi largement emporté (3:0) et peut préparer ses bagages pour la Coupe du Monde U-17, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2009.

Dans l'autre barrage, les Stars and Stripes entendaient prendre leur revanche sur la Jamaïque. Face à une défense coriace commandée par le gardien Jahmali Waite., les Américains n'ont jamais pu trouver la faille en 90 minutes. Il a ainsi fallu s'en remettre à la séance de tirs au but pour savoir qui terminerait son tournoi en beauté. Après une égalité après les cinq premiers tireurs (4:4), Alexis Velela a converti sa tentative pour les États-Unis, obligeant Alex Marshall à en faire de même pour ses couleurs. Un poteau plus tard et la sélection américaine pouvait laisser éclater sa joie à côté d'un Marshall anéanti. À ce jour, les Américains ont participé à toutes les phases finales de la Coupe du Monde U-17, à l'exception d'Emirats Arabes Unis 2013.

La finale s'est pour sa part révélée à sens unique, le Mexique signant un net succès 3:0 face au Honduras grâce à trois buts de Kevin Magana, Claudio Zamudio et l'impressionnant défenseur Ulises Torres, qui a terminé la compétition avec quatre réalisations.