• Les 3 buts contre le Honduras sont issus de passes décisives
  • "C'est l'une des caractéristiques de l'équipe", explique le milieu Alan
  • l évoque sa taille et son avenir

Trois buts sur trois passes décisives ont qualifié le Brésil pour les quarts de finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA aux dépens du Honduras (3:0). Truffée d'individualités, la Seleção se distingue aussi par son esprit collectif. "Oui, c'est l'une des caractéristiques de l'équipe", confirme Alan à FIFA.com. "Elle est révélatrice de la solidarité du groupe."

"Nous cherchons toujours le coéquipier le mieux placé pour marquer. Il n'y a pas d'égoïsme chez nous" ,poursuit le milieu de 17 ans promis à un brillant avenir. Il avait été préservé contre le Niger en raison d'un carton jaune, dans la perspective du match face au Honduras.

Brésil : nombre de passes décisives par match
• 2:1 contre l'Espagne : 1 (Marcos Antonio)
• 2:0 contre la RDP Corée : 1 (Brenner)
• 2:0 contre le Niger : 1 (Paulinho)
• 3:0 contre le Honduras : 3 (Alan, Paulinho, Wesley)

Alan a délivré son premier caviar du tournoi face au Honduras, et ainsi permis à Marcos Antonio d'inscrire le 1:0. Pour lui, "une passe décisive est comme un but ou une autre manière d'aider ses coéquipiers. C'est ce qui me rend le plus heureux." En début d'année, il a été élu meilleur passeur du tournoi sud-américain du Chili (six en neuf matches). "Je ne sais pas si je suis le meilleur passeur. Marcos Antonio, Bobsin et Paulinho, qui en a déjà deux, sont aussi très bons."

En Inde, il n'en a servi qu'une en quatre rencontres. L'équipe dépend-elle moins de lui dans ce rôle ? "ll y a beaucoup de talent ici, je ne suis qu'un joueur parmi tant d'autres. Nous avons tous le même état d'esprit. C'est ce qui aidera l'équipe à continuer à gagner."

Le saviez-vous ?

Avec 1m63 m, Alan est le plus petit joueur de l'effectif. "En football, il y a de la place pour tous les gabarits. Ma taille favorise ma vitesse et mon jeu. Regardez Messi ou Iniesta, mon joueur favori... Ce n'est pas un problème".

Il est passé du futsal au football à 11. "Je jouais dans un club de l'intérieur de San Pablo. J'ai fait un bon match contre Palmeiras, qui m'a recruté."

Il rêve de Barcelone, du Real Madrid… "Les supporters de Palmeiras me connaissent à présent. Je veux jouer en première division avant d'envisager un transfert. J'y arriverai peut-être si je fais une bonne Coupe du Monde. Je ne suis pas pressé de quitter mon club".