• Un enseignement innovant et amusant dispensé à sept équipes en Inde
  • La manipulation de matches, le dopage, l'égalité des sexes et la discrimination raciale au programme
  • Les FIFA Legends Michel Salgado et Emmanuel Amuneke partagent leurs expériences

Depuis les réformes menées en 2016, la FIFA a choisi de mettre l'accent sur l'éthique et le fair-play, sur le terrain comme en dehors. L'instance dirigeante du football mondial a ainsi mis en place un projet pilote conçu pour sensibiliser les jeunes joueurs aux questions d'intégrité et d'éthique.

La Coupe du Monde U-17 de la FIFA en Inde a permis de mener un premier test. Sept équipes engagées dans la compétition ont participé à une série d'ateliers interactifs autour de sujets comme la manipulation de matches, le dopage, l'égalité des sexes, le harcèlement et la discrimination raciale. Les joueurs ont également pu découvrir l'outil de signalement en ligne BKMS, qui permet de dénoncer les agissements dangereux ou contraires à l'éthique de façon anonyme, sécurisée et confidentielle.

De petites animations ont été diffusées pour illustrer l'importance de ces questions, la position de la FIFA sur ces thèmes et les actions à mener par les joueurs pour rendre le football plus inclusif.

Apprendre avec les FIFA Legends
Les champions de demain ont ensuite pu prendre part à une série de quizz en petits groupes, afin de tester leurs connaissances. Les plus performants ont gagné le droit de relever un défi surprenant en compagnie de deux FIFA LEgends : Michel Salgado et Emmanuel Amuneke, venus spécialement en Inde pour participer à ces ateliers.

Les deux anciens internationaux ont évoqué certains épisodes de leur carrière pour démontrer les conséquences concrètes de ces attitudes contraires à l'éthique. Même au plus haut niveau, des vies peuvent être bouleversées suite à de tels agissements. Salgado et Amuneke ont ensuite répondu aux questions des jeunes sur ces sujets brûlants, mais aussi sur les temps forts de leur passé de joueurs.

Il était temps ensuite de passer aux compétitions. Les deux Legends ont pris la tête des deux groupes issus des quizz pour une session de "têtes-poubelle", un défi qui consiste à faire circuler le ballon entre des joueurs assis en se servant uniquement de la tête, avant d'atteindre une cible. Tout le monde s'est bien amusé mais, surtout, les participants ont pu s'informer sur des questions cruciales. L'instruction reçue leur sera utile tout au long de leur carrière.

Les équipes concernées en Inde
Angleterre, Chili, Colombie, États-Unis, Ghana, Irak, Mexique

Entendu...
"L'atelier d'éthique de la FIFA nous a permis d'aborder des sujets importants sur un ton très accessible pour les joueurs. Je crois qu'ils ont apprécié les quizz. L'aspect compétitif les a encouragés à suivre la présentation avec encore plus d'attention. Nous tenions à remercier la FIFA d'avoir proposé une activité aussi enrichissante pour les joueurs comme pour les membres de l'encadrement." - Steve Cooper, sélectionneur de l'Angleterre 

"J'ai beaucoup apprécié cet atelier car nous avons pu parler et obtenir des informations sur des questions comme le racisme et le dopage. Les activités de groupes par équipes étaient très amusantes mais, pour les mener à bien, il fallait vraiment connaître son sujet. Je remercie la FIFA d'organiser des ateliers comme celui-ci. C'est l'occasion de parler de sujets importants pour tout le monde, mais particulièrement pour les joueurs." - Carlos Robles, capitaine du Mexique