• La France affronte l'Espagne pour la revanche de l'Euro 2017
  • L'Irak espère franchir un nouveau palier face au Mali, l'Iran à l'épreuve du révélateur mexicain
  • Les favoris anglais devront se méfier de l'obstacle japonais

PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE - La deuxième journée des huitièmes de finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017 propose quatre rencontres mettant aux prises les représentants de quatre continents : trois asiatiques, trois européens, un africain et un nord-américain. 

Avec trois succès au premier tour, l'Iran a entamé le tournoi tambour battant. Son succès repose sur un mélange d'intelligence tactique, d'efficacité offensive (10 buts) et de rigueur défensive (un but encaissé). Ces premiers résultats laissent entrevoir la possibilité d'une victoire sur le Mexique, qualifiéavec seulement deux nuls au premier tour.

L'Espagne et la France s'étaient affrontées en quart de finale de l'UEFA EURO U-17 en mai. À l'époque, la Roja s'était imposée 3:1 sur la route du titre. Mais en Inde, les Bleuets ont inscrit 14 buts et affichent, de loin, la meilleure attaque de cette édition 2017. De son côté, l'Espagne a remporté deux matches, mais concédé la défaite au Brésil pour ses débuts dans la compétition. Pendant ce temps, l'Angleterre a enchaîné trois succès au premier tour trouvera face à elle des Japonais en plein doute. Le décevant partage des points face à la Nouvelle-Calédonie risque d'avoir laissé des traces.

Enfin, l'Irak espère ouvrir un nouveau chapitre de son histoire après avoir obtenu sa première victoire en Coupe du Monde U-17, un résultat synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Pour leur deuxième participation, les Lions de Mésopotamie rêvent d'une place en quarts de finale. Il leur faudra pour cela venir à bout d'un puissant Mali, qui l'a emporté à deux reprises en phase de groupes.

Les matches

Iran - Mexique (Stade Pandit Jawaharlal Nehru )
France - Espagne (Stade Indira Ghandi Athletic)
Angleterre - Japon (Vivekananda Yuba Bharati Krirangan )
Mali - Irak (Stade Pandit Jawaharlal Nehru)

Suivre les matches
#U17WC sur : FIFA.com | Twitter | Facebook | Instagram

À savoir

1. Tête-à-tête : En dehors du match entre la France et l’Espagne, toutes les affiches sont inédites. Lors de l'édition 2007 organisée en République de Corée, Espagnols et Français s'étaient déjà mesurés. À l'époque, la Rojita l'avait emporté 5:4 aux tirs au but, après un nul 1:1. Dans la foulée, elle avait atteint la finale, perdue face au Nigeria.

2. Une absence notable : L'Irak étant déjà assuré d'accéder à la suite de la compétition après la deuxième journée, Mohammed Dawood avait débuté le troisième match contre l'Angleterre sur le banc. Entré en jeu en seconde période, il a reçu un carton jaune suite à un duel aérien un peu trop disputé et sera donc suspendu face au Mali. Son absence sera certainement dommageable à son équipe, car l'attaquant a inscrit trois des quatre buts irakiens dans ce tournoi. Lors des qualifications continentales en Inde, Dawood avait remporté le titre de meilleur joueur et de meilleur buteur.

La stat

5 - Comme le nombre de joueurs impliqués dans les matches du jour concernés par le classement du Soulier d’Or adidas. Amine Gouiri (5), comme ses poursuivants Keito Nakamura (4), Jadon Sancho, Juan Peñaloza et Lassana Ndiaye (3) voudront se mettre à nouveau en évidence.

Entendu...
"Nous vons jué contre l'Iran lors d'un match de préparation à Marbella, et ils nous avaient battu 3:0. Si on m'avait demandé de choisir un adversaire pour ce match, j'aurais choisi l'Iran. On dit que le Mondial commence vraiment à partir des huitièmes de finale. Nous avons travaillé dur pour atteindre ce niveau. Nous avons l'expérience et le talent nécessaires pour aller plus loin." - Mario Arteaga, sélectionneur du Mexique