LE FILM DE LA JOURNÉE - New Delhi faisait ses adieux à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017 en accueillant les deux premiers huitièmes de finale, conclus sur la qualification de l’Allemagne et des Etats-Unis.

L’Allemagne n’a pas bien joué pendant la phase de groupes ? La belle affaire. Quand débute la phase à élimination directe, la Nationalmannschaft oublie le passé. La Colombie a fait les frais du réveil allemand et s’est inclinée devant plus forte qu’elle. Beaucoup plus forte même, tant les Cafeteros ont semblé dépassés devant l’activité de Jann-Fiete Arp, double buteur, et John Yeboah, auteur d’une réalisation et d’un match plein.

La journée a décidément été mauvaise pour les équipes sud-américaines puisque dans la foulée, le Paraguay, pourtant impérial en phase de groupes, a été surclassé les Stars and Stripes, portés par un triplé de Tim Weah. Seul le Brésil est encore en mesure de défendre les couleurs de la CONMEBOL puisque le Chili a quitté la compétition au premier tour.

Les matches 
Colombie 0:4 Allemagne
Paraguay 0:5 Etats-Unis

Suivez les matches
#U17WC sur : FIFA.com | Twitter | Facebook | Instagram

Le moment de la journée

À retenir

1. Elèves dissipés. Le professeur - El Profe - est le terme utilisé en Amérique latine pour désigner l’entraîneur. Il faut croire qu’à l’école colombienne, les élèves ont été dissipés, puisqu’Orlando Restrepo avait insisté avant la rencontre sur les qualités nécessaires pour battre l’Allemagne : "Il nous a manqué la patience que j’avais demandée", regrettait le sélectionneur après la défaite. "Nous avons perdu le calme dont nous avions besoin pour rester en position, et encore plus pour avoir la sécurité que nous avions dans les matches précédents."

2. Un nom doublement dur à porter. Être le fils d’une légende est un héritage lourd à porter quand on décide de suivre la même voie que son papa. Mais Tim Weah vit plutôt bien le fait d’avoir floqué sur son maillot le nom de l’un des meilleurs joueurs africains de l’Histoire. Restera-t-il aussi serein s’il devient également dans quelques jours le fils d’un Président de la République ? George Weah est en effet candidat à la plus haute fonction du Liberia et est en tête des suffrages au premier tour. "Il me conseille en permanence et me dit que tout est possible, que je peux être qui j'ai envie d'être", confiait récemment le fiston à FIFA.com à propos des conseils paternels. Apparemment, Tim a choisi d’être... le héros des Stars and Stripes.

3. Le prix à payer. L’Allemagne et les Etats-Unis ont assuré l’essentiel, une place dans le grand huit. Mais il faut parfois faire des sacrifices pour atteindre ses objectifs. L’ailier allemand Dennis Jastrzembski et le milieu américain Chris Goslin se sont tellement battus pour aider les leurs à s’imposer que leur engagement leur a valu à chacun un carton jaune. Malheureusement pour eux, c’est le deuxième de la compétition, synonyme de suspension pour les quarts de finale. Consolation dans les deux camps : les Colombiens et les Paraguayens seront 23 de chaque côté à manquer le prochain match…

Le chiffre du jour

100 - comme la barre symbolique de buts inscrits en Coupe du Monde U-17 de la FIFA franchie par l’Allemagne après sa victoire contre la Colombie. La Nationalmansschaft en est à 101 en 48 matches, dont 24 victoires.

Entendu…
"Nous nous sommes comportés en équipe et sur chaque situation, nous étions là les uns pour les autres. Nous avons parfaitement assuré derrière pour que les attaquants puissent se créer beaucoup d’occasions. Ça a très bien fonctionné et nous avons la plupart du temps empêché le jeu passes de la Colombie" - Lukas Mai, défenseur de l’Allemagne