• L’Angleterre a décroché son premier titre dans l’histoire de la compétition
  • Philip Foden a remporté le trophée de meilleur joueur
  • Un nombre record de buts inscrits

Un nouveau champion, un record et les stars de demain. Voilà comment résumer la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Les six stades ont été remplis tout au long de la compétition, suivie par plus d’un million de personnes dans les tribunes. Parmi les 52 matches, le plus beau a peut-être été la finale, lors de laquelle l’Angleterre a réussi à refaire son retard de deux buts pour l’emporter largement face à l’Espagne. Elle est ainsi entrée dans l’histoire en remportant son premier titre mondial dans cette catégorie, après avoir décroché la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017.

FIFA.com jette un œil sur les événements marquants de cette 17ème édition de la Coupe du Monde U-17.

Le champion
L’Angleterre n’avait atteint les quarts de finale qu’à deux reprises au cours de ses trois participations précédentes. Les Three Lions ne faisaient donc pas partie des favoris, mais ils ont impressionné lors du premier tour, avec trois belles victoires. Ils ont franchi les étapes une par une durant la phase à élimination directe, avant de triompher de l’Espagne, qui les avait battus en finale de l’UEFA EURO U-17 il y a quelques mois.

Après les deux buts encaissés en une demi-heure, tout le monde pensait que la belle histoire s’arrêterait là, mais les Lionceaux ont réalisé une remontada dans le stade de Kolkata en inscrivant cinq buts d’affilée. Philip Foden a reçu le Ballon d’Or adidas et Rhian Brewster le Soulier d’Or adidas de meilleur buteur, tout en terminant troisième au classement du Ballon d’Or adidas.

Trio d’élite
L’Espagne a réalisé un beau parcours après avoir débuté par une défaite face au Brésil. Son talent offensif lui a permis d’éliminer la France, l’Iran et le Mali lors de la phase à élimination directe. Mais elle a perdu le titre à cause de défaillances défensives. C’est la quatrième fois que la Rojita échoue en finale.

Le Brésil, qui n’a pas remporté le titre depuis sa défaite en finale en 2005, s’est refait une place dans l’élite. Les triples champions du monde visaient la finale grâce à leurs belles performances, mais se sont inclinés en demi-finale face à l’Angleterre, gagnant tout de même le droit de disputer le match pour la troisième place.

Battu en finale de Chili 2015, le Mali avait débarqué en Inde avec de grandes ambitions. Après un démarrage difficile, les Aiglonnets ont montré leur potentiel offensif. Le manque de réalisme a toute fois eu raison des Maliens, quatrièmes au final malgré le plus grand nombre de tirs tentés (184) de la compétition.

Les performances des novices
La Coupe du Monde accueillait trois nouveaux : l’Inde, pays hôte, a reçu un soutien inconditionnel de ses supporters malgré ses trois défaites en phase de groupes. Le but inscrit par Jeakson Thounaojam dans les cages de la Colombie est une lueur d’espoir pour tout le football indien.

La Nouvelle-Calédonie, second représentant de l’Océanie, est parvenue à décrocher le point du nul face au Japon après avoir essuyé deux lourdes défaites face à la France et au Honduras. De son côté, le Niger a brillé en obtenant une victoire dans son groupe pour réussir à s’en extraire.

On peut ajouter l’Irak à cette liste, puisque le pays disputait seulement sa deuxième Coupe du Monde U-17 après l’édition 2013, lors de laquelle il avait perdu ses trois matches. Sacrés champions d’Asie en Inde l’année dernière, les Irakiens ne se sont pas déplacés pour rien cette fois puisqu’ils ont signé leur première victoire dans la compétition et terminé deuxièmes de leur groupe avec 4 points.

Des attaques inarrêtables
Le record de buts inscrits dans l'épreuve remontait à EAU 2013, avec 172 réalisations. En Inde, les matches se sont révélés passionnants et très offensifs. L’ancien record avait ainsi déjà été battu de deux buts après 50 matches joués, à l’issue des deux demi-finales. Avec les neuf buts inscrits lors de la dernière journée de compétition, le nouveau record s’établit donc à 183 buts.

Les stars de demain
Comme à chaque édition de cette Coupe du Monde U-17, de nouvelles stars sont nées. On peut citer Philip Foden, désigné meilleur joueur de la compétition, Rhian Brewster, meilleur buteur, Abel Ruiz, capitaine et meilleur buteur de l’Espagne, Sergio Gomez, César Gelabert, Lassana Ndiaye, Paulinho, Jann-Fiete Arp, capitaine de l’Allemagne, et Amine Gouiri, meilleur buteur de la France. Ce ne sont que quelques noms qu'on pourrait retrouve dans les équipes nationales sur la route de Qatar 2022.

Un événement unique
Afin de développer l’arbitrage féminin, sept arbitres femmes ont été sélectionnées pour cette compétition. Elles ont essentiellement exercé en tant que quatrième arbitre, mais la Suissesse Esther Staubli a arbitré la rencontre du premier tour entre le Japon et la Nouvelle-Calédonie, 16 ans après que la Sud-Coréenne Eun Ju a arbitré un match à l’édition 2001.  

Classement final

1. Angleterre
2. Espagne
3. Brésil
4. Mali

Trophées
Ballon d’Or adidas : Philip Foden (Angleterre)
Soulier d’Or adidas : Rhian Brewster (Angleterre)
Gant d’Or adidas : Gabriel Brazao (Brésil)
Distinction Fair Play : Brésil

Villes et stades hôtes

Vivekananda Yuba Bharati Krirangan (Kolkata), Dr. DY Patil Stadium Navi (Navi Mumbai), Pandit Jawaharlal Nehru Stadium (Goa), Indira Gandhi Athletic Stadium (Guwahati), Jawaharlal Nehru Stadium (New Delhi), Jawaharlal Nehru International Stadium (Kochi).

Buts
183, un record dans l’histoire de la compétition.