• Rhian Brewster signe un triplé et une passe décisive en quart de finale
  • Le triple buteur s’est vu offrir le ballon du match à l’issue de la partie
  • "Nous ne craignons personne", annonce-t-il avant de rencontrer l’Allemagne ou le Brésil

Agile, dynamique, efficace. Jusque là, le dernier adjectif ne qualifiait guère Rhian Brewster durant la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Mais il faut croire que l'attaquant anglais attendait les quarts de finale pour régler la mire. "C’est vrai, j’ai manqué quelques occasions depuis le début du tournoi. Mais aujourd’hui, j’ai quand même signé un triplé !", lâche fièrement le héros anglais à FIFA.com après le 4:1 infligé par les Three Lions aux États-Unis. 

Caressant le ballon du match avec un large sourire aux lèvres, il reprend : "Celui-ci, je vais le ramener à la maison. Je vais commencer par le faire signer à mes coéquipiers, puis je l’encadre". Avec un triplé et une passe décisive, Brewster a permis aux Anglais d’atteindre leur première demi-finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Il a également porté son compteur à quatre unités. Sur l’ouverture du score, il est idéalement placé dans la surface pour reprendre la parade du gardien américain. Sur le second, il laisse sur place son défenseur, avant de conclure par un petit ballon piqué. Sur le troisième but, il lance le mouvement depuis sa propre moitié de terrain et sert parfaitement son coéquipier. Enfin, sur le quatrième but anglais, il provoque la faute dans la surface, avant de se faire justice sur penalty.

Agile
Dans le rôle de la pointe isolée, Brewster n’aura cessé d’empoisonner la défense américaine. Sur les côtés, Philip Foden et Callum Hudson-Odoi l’ont souvent cherché - et trouvé -, notamment sur les appels en profondeur entre les deux défenseurs centraux. "C’était peut-être la clé aujourd’hui", explique Brewster. "On savait que leur n°6 n’était pas un latéral de métier. C’est pourquoi j’ai toujours essayé d’utiliser ma vitesse dans cette zone du terrain." 

Dynamique

Dans ses actions, l'attaquant anglais semble déjà afficher un tempo qu'apprécierait Jürgen Klopp. Sous contrat avec Liverpool, Brewster s’est déjà entraîné une ou deux fois avec l’équipe professionnelle entraînée par le technicien allemand. Sa pointe de vitesse sur les premiers mètres et en fin de course le rend très difficile à contrer. "Je ne suis pas l’avant-centre classique, grand et puissant", confie-t-il presque en s’excusant. "C’est pourquoi j’essaie toujours de faire parler ma vitesse. Aujourd’hui, ça a bien fonctionné, notamment sur le deuxième but."

Efficace
Ses deux premières tentatives ont fini au fond des filets, une réalisme crucial pour la confiance du buteur et de son équipe. Sur le penalty, Brewster n’a laissé aucune chance au gardien américain. "Aujourd’hui, j’ai connu une soirée fabuleuse, tout semblait fonctionner à merveille. J’espère que cela va durer, mais ce match restera de toute façon l’un des sommets de ma carrière."

Désormais, les Anglais ont rendez-vous avec les Brésiliens ou les Allemands, sans que cela ne semble inquiéter le buteur : "Quel que soit notre adversaire, nous ne craignons personne". Il y a quelques mois, en République de Corée, les U-20 ont démontré que l’Angleterre savait encore comment s’y prendre pour conquérir un titre mondial. "Bien sûr, leur succès constitue une source d’inspiration pour nous. Nous voulons les imiter et écrire notre propre chapitre de l’histoire."