En tout, 36 des 52 matches au programme de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017 ont été disputés. La compétition peut maintenant entrer dans sa phase décisive, à savoir les matches à élimination directe. Avant d'aborder les huitièmes de finale, FIFA.com dresse le bilan de cette phase de groupes au cours de laquelle les temps forts et les moments historiques ont été nombreux.

Équipes éliminées
Inde, Nouvelle-Zélande, Turquie, Guinée, Costa Rica, RDP Corée, Nouvelle-Calédonie, Chili

Aperçu des huitièmes de finale

16 octobre
Colombie - Allemagne
Paraguay - États-Unis

17 octobre
Iran - Mexique
France - Espagne
Angleterre - Japon
Mali - Irak

18 octobre
Ghana - Niger
Brésil - Honduras

Les meilleurs buteurs

Amine Gouiri (France) - 5 buts
Keito Nakamura (Japon) - 4
Jadon Sancho (Angleterre) - 3 (1 passe décisive) 

Moments historiques
- Le pays hôte a, certes, perdu tous ses matches, mais la passion de son équipe et de ses supporters est restée intacte jusqu'au bout. L'égalisation à 1:1 de Jeakson Thounaojam, auteur du premier but de l'Inde dans un tournoi FIFA, contre la Colombie a brièvement laissé entrevoir la possibilité d'un nul, même si les Cafeteros ont rapidement repris l'avantage pour s'imposer 2:1. "Nous avons lancé un processus", estime le sélectionneur Luis Norton de Matos, qui souhaite laisser un bel héritage

- Autre débutant au niveau mondial, la Nouvelle-Calédonie n'a pas réussi à créer la surprise. Les Océaniens repartent cependant en ayant inscrit leurs deux premiers buts et marqué leur premier point à ce niveau. Le sélectionneur Dominique Wacalie évoque "une grande fierté et un événement important pour toute la Nouvelle-Calédonie. Cette Coupe du Monde va permettre au football néo-calédonien de franchir un palier."

- Le Niger, troisième novice de cette édition 2017, a dépassé toutes les attentes en se glissant parmi les meilleurs troisièmes pour valider son billet pour les huitièmes de finale.

- Le match entre le Japon et la Nouvelle-Calédonie lors de la dernière journée a été le cadre d'un événement important. La Suissesse Esther Staubli est devenue la première femme arbitre à officier dans un match de Coupe du Monde U-17 en Inde. Elle est également la première femme depuis 16 ans à diriger un match masculin dans un tournoi FIFA. En 2001 à Trinité-et-Tobago, la Sud-Coréenne Im Eunju avait officié lors d'un match de Coupe du Monde U-17 opposant la France aux États-Unis.

Les chiffres à retenir
0 - La RDP Corée est la seule équipe à repartir d'Inde sans avoir marqué le moindre point, ni le moindre but. Pour la première fois de leur histoire, les Nord-Coréens quittent la Coupe du Monde U-17 à l'issue de la phase de groupes.

2 - Il n'est pas toujours nécessaire de gagner pour se qualifier, comme l'ont prouvé les Mexicains. Avec deux points en trois matches, El Tri s'est invité en huitièmes de finale sans avoir gagné.

3,5 - Avec un moyenne de 3,5 buts par match (après 36 matches sur 52), l'édition 2017 en Inde est bien partie pour battre des records. Il faut remonter à Égypte 1997 et Finlande 2003 pour trouver mieux : 3,66 buts par match (après 52 matches).

13 - Le gardien brésilien Gabriel Brazao a été l'un des grands artisans de la qualification de son équipe pour les huitièmes de finale. Le dernier rempart de la Seleçao a réalisé 13 interventions et n'a encaissé qu'un seul but. Il présente le meilleur bilan de ce premier tour.