• 2ème journée de compétition dans les Groupes A et B
  • Le Paraguay qualifié pour les huitièmes de finale
  • Les États-Unis invaincus en défense, l'hôte indien en grand danger

LE FILM DE LA JOURNÉE - Les États-Unis et le Paraguay sont les principaux gagnants de la journée en Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Avec deux victoires en deux matches, les Stars and Stripes ont déjà un pied en huitièmes de finale, tandis que le pays hôte, battu à deux reprises, n'a plus qu'une mince chance d'accéder à la suite du tournoi. Jeakson Thounaojam est tout de même entré dans l'histoire en devenant le premier Indien à marquer dans une compétition FIFA.

Dans le Groupe B, le Paraguay a validé son billet pour la seconde phase grâce à sa victoire sur la Nouvelle-Zélande. Finaliste malheureux de l'édition précédente, le Mali a enregistré son premier succès en Inde.

Les matches
Groupe A
Ghana 0:1 États-Unis
Inde 1:2 Colombie

Groupe B
Turquie 0:3 Mali
Paraguay 4:2 Nouvelle-Zélande

Suivez les matches
#U17WC sur : FIFA.com | Twitter | Facebook | Instagram

Le moment de la journée

À retenir

1. #Footballtakesover : Les supporters indiens étaient venus en masse pour soutenir leurs favoris. Leur enthousiasme n'a malheureusement pas permis au pays hôte d'éviter la défaite, malgré une performance pleine de panache. L'aventure mondialiste s'achèvera probablement à l'issue de la prochaine journée, contre le Ghana, mais les Indiens ont prouvé que leur passion pour le beau jeu n'avait rien d'un mythe. En égalisant à la 82ème minute (1:1), Thounaojam a fait trembler le stade Jawaharlal Nehru de New Dehli. La joie a cependant été de courte durée : sur l'engagement, Juan Pealoza a redonné un avantage décisif à la Colombie (2:1).

2. Célébrations reportées : Djemoussa Traoré s'est montré sobre pour célébrer l'ouverture du score malienne face à la Turquie. Debout près de la ligne de but, il s'est contenté d'envoyer un baiser, les yeux rivés vers le ciel. Ses coéquipiers ont également célébré l'événement avec discrétion. Pourquoi ? "Après la défaite contre le Paraguay, nous étions très déçus. Nous voulions donc aborder ce match avec le maximum de concentration. Nous avions décidé de ne rien laisser paraître, tant que la victoire ne serait pas acquise", explique le buteur à FIFA.com. En seconde période, les deux autres buts maliens ont été accueillis de façon plus traditionnelle.

3. Un malheur n'arrive jamais seul : Le Paraguayen Alexis Duarte n'a sans doute qu'une envie, oublier cette journée. Alan Rodriguez avait donné l'avantage aux Sud-Américains dès la deuxième minute, mais un "doublé" contre son camp (20' et 34') du malheureux Duarte a un temps redonné l'avantage aux Néo-Zélandais. La mésaventure de Duarte a tout de même connu un dénouement heureux puisqu'Anibal Vega a frappé à deux reprises en trois minutes pour remettre l'Albirroja sur la voie d'un succès synonyme de qualification pour le prochain tour.

Le chiffre du jour

22 La courte défaite (1:0) du Ghana marque la fin d'une série impressionnante. Pour la première fois depuis 22 matches et 20 ans, les Black Starlets sont restés muets en Coupe du Monde U-17. En s'imposant 1:0 devant la Colombie lors de la première journée, les Ghanéens avaient établi un nouveau record. Ils partageaient le précédent (21 matches) avec l'Allemagne.

Entendu...
"Nous voulions oublier la défaite concédée lors de la première journée. Les joueurs ont très bien travaillé. Ils se sont procuré beaucoup d'occasions et ils ont marqué trois buts. Ça n'a pas été facile et il reste encore beaucoup à faire, mais nous sommes sur la bonne voie. Nous pouvons aller plus loin dans ce tournoi." - Jonas Komla, sélectionneur du Mali