• Les États-Unis préparent leur dernier match du Groupe A face à la Colombie
  • Ils veulent retrouver le sourire après l'échec des seniors dans les qualifications pour Russie 2018
  • Hackworth : "C'est un groupe unique"

Alors que la jeune sélection américaine se lève à Navi Mumbai pour préparer son dernier match du Groupe A face à la Colombie à l'occasion de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2017, les nouvelles à l'autre bout du monde ne sont pas très réjouissantes. Au terme de la dernière journée des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, les Etats-Unis se sont inclinés à Trinité-et-Tobago et ne seront pas du voyage en Russie.

La jeune génération reste toutefois concentrée pour redonner le sourire aux amateurs de football en poursuivant son aventure en Inde. Avec les victoires face à l'Inde, pays hôte, et au Ghana, les Américains ont déjà validé leur ticket pour les huitièmes de finale. Ils visent désormais la tête du groupe en décrochant un résultat positif contre la Colombie.

"C'était notre but", admet le sélectionneur John Hackworth à FIFA.com. "Nous nous sommes préparés pour remporter nos trois matches de groupe. Nous savons que la Colombie sera un redoutable adversaire et que ce ne sera pas facile, mais nous suivrons la même stratégie que contre l'Inde."

Hackworth dispose d'une équipe talentueuse, dont certains joueurs auront peut-être un rôle clé en sélection senior dans un avenir proche, comme Ayo Akinola, entré en cours de jeu pour offrir aux siens la victoire contre le Ghana. "Ce n'était pas un but personnel, mais plutôt celui de toute une équipe car il a été marqué au terme d'un effort collectif", estime Akinola. "C'était une bonne séquence de transition. Nous avons récupéré la balle en défense pour nous projeter vers l'avant. C'était un véritable travail collectif, plus qu'une réalisation personnelle."

 

Pour la sélection américaine, l'objectif est très clair : soulever le trophée de la Coupe du Monde U-17 et marquer l'histoire. "Cette sélection fait partie des équipes dont on ne veut jamais se séparer", confie Hackworth. "Nous avons discuté de l'éventualité de jouer sept matches ici. Chacun des moments que nous avons partagés a été extraordinaire car c'est un groupe unique. Ils vont beaucoup me manquer à la fin de ce tournoi."

En attendant, contrairement à leurs aînés, ils ont encore la possibilité de rester longtemps dans la compétition et d'y réaliser de grandes choses.