• Une inscription toutes les dix secondes durant les 24 premières heures du Programme des Volontaires d'Inde 2017
  • Vikas Srinivasan espère participer à Inde 2017, après avoir déjà œuvré comme volontaire durant la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™
  • À 37 ans, ce bénévole avait pris 40 jours de congé et parcouru 15 000km pour apporter sa contribution à Brésil 2014

Alors que la fièvre du football commence à s'emparer de l'Inde à l'approche du coup d'envoi de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2017, le Programme des Volontaires suscite un vif intérêt. Toutefois, les organisateurs eux-mêmes ont été surpris d'enregistrer plus de 8 000 inscriptions au cours des 24 premières heures. En moyenne, ces chiffres stupéfiants correspondent à une candidature toutes les dix secondes.

Parmi ces milliers d'Indiens désireux d'apporter leur pierre à l'édifice, on trouve Vikas Srinivasan, chef de catégorie de produits à Bangalore. Contrairement à la majorité de ses concitoyens, qui vivront leur premier tournoi FIFA en direct en octobre, notre homme a déjà eu l'occasion d'assister à une Coupe du Monde. C'était en 2014 au Brésil, en tant que volontaire.  

Durant cette expérience, Vikas s'est retrouvé en charge des déplacements des joueurs, des VIP, des arbitres, du personnel de la FIFA et du Comité organisateur local (COL) et des journalistes présents dans les stades. De toute évidence, il conserve un excellent souvenir de son voyage en Amérique du Sud.

"Faire partie du plus grand événement sportif de la planète, c'est génial. J'ai rencontré des bénévoles originaires de nombreux pays et, bien entendu, beaucoup de Brésiliens. Une fois formé, j'ai même eu l'occasion de transmettre mes connaissances à d'autres volontaires. J'ai découvert comment la FIFA et le COL s'y prennent pour tout préparer aussi minutieusement. Aucun détail n'est laissé au hasard. Et puis, les uniformes des volontaires étaient vraiment magnifiques," explique-t-il.

On pourrait s'imaginer que la perspective de boucler ses valises et de quitter son pays pour se rendre à l'autre bout du monde a quelque chose d'intimidant. Vikas a pris 40 jours de congé pour participer à Brésil 2014, mais il assure n'avoir eu aucun mal à se décider. "L'étude des candidatures a commencé en septembre 2012. À partir de ce moment, j'ai commencé à économiser mes vacances. J'adore le football et c'était l'occasion de réaliser mon rêve. Je n'ai donc pas eu beaucoup de mal à convaincre mon responsable," poursuit-il.

Sous le signe de la passion
Lorsqu'on l'interroge sur les raisons qui l'ont poussé à proposer ses services à la Coupe du Monde, l'Indien répond sans hésiter : "Je suis un footballeur passionné et j'avais vraiment envie d'apporter ma contribution, d'une façon ou d'une autre. C'est ce qui m'a conduit au Brésil. Je savais que ce mariage unique entre la Coupe du Monde et le Brésil ne se reproduirait pas de sitôt. Je ne voulais surtout pas manquer une telle occasion".

Les Indiens pourront s'initier aux joies d'une compétition FIFA dès le 6 octobre, à l'occasion de la Coupe du Monde U-17. Le tournoi mobilisera six sites au total. "L'annonce de l'attribution de la Coupe du Monde U-17 à l'Inde est intervenue pendant que je me trouvais au Brésil", se souvient Vikas. "J'ai décidé qu'il me fallait tout faire pour être de la fête." Notre homme a donc suivi attentivement l'avancée des préparatifs sur FIFA.com, de façon à poser sa candidature dès le lancement du Programme des Volontaires.

Comme tous les Indiens, Vikas attend désormais avec impatience de vivre son premier tournoi FIFA chez lui. "Je suis très enthousiaste et maintenant, j'attends de voir le géant endormi se réveiller le plus vite possible."