• Lucio a gagné la Coupe du Monde de la FIFA™ en 2002 avec le Brésil
  • Le défenseur a signé au FC Goa, club de Super League indienne, en 2015
  • Il était le capitaine de la Seleção qui a remporté la Coupe des Confédérations de la FIFA en 2009

Lucio sait comment on gagne des trophées. Le défenseur brésilien en a soulevé plus d'un dans sa carrière, le plus beau de tous étant sans aucun doute la Coupe du Monde de la FIFA 2002™. Il est donc bien placé pour donner son avis sur ce qui fait les champions. L'ancien défenseur du Bayern Munich, de l'Inter Milan et de la Juventus a passé ces deux dernières années en Super League indienne, au FC Goa. Aujourd'hui, il attend avec impatience la prochaine édition de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, où de jeunes prodiges feront leurs premiers pas sur la scène mondiale.

"Je pense que le fait d'accueillir la Coupe du Monde U-17 est une formidable occasion pour un pays comme l'Inde de marquer de son empreinte la sphère du football international", explique Lucio au micro de FIFA.com. "On y verra quelques-uns des footballeurs les plus talentueux dans cette classe d'âge. Cela aura forcément une incidence positive sur le développement du football dans ce pays. Les Indiens vont ainsi avoir l'occasion de voir à l'œuvre quelques-uns des grands noms du football de demain."

Le Brésil, son pays natal, a remporté le récent Championnat d'Amérique du Sud U-17 qui s'est déroulé au Chili, sans connaître la défaite, avec un bilan de 7 victoires, 2 nuls, 24 buts marqués et 3 encaissés en 9 matches disputés. La jeune Seleção ne sera donc pas à prendre à la légère à Inde 2017, dont le coup d'envoi sera donné en octobre prochain. 

"Le Brésil a une bonne équipe et sera toujours un adversaire difficile pour n'importe qui", poursuit Lucio. "Il y aura très probablement plusieurs autres équipes avec des effectifs de très grande qualité. Mais en tant que Brésilien et fier de l'être, j'aimerais que mon pays aille le plus loin possible dans cette compétition."

D'ailleurs, pour Lucio qui, avec le Brésil, a décroché deux Coupes des Confédérations et la Coupe du Monde 2002, la Seleção sera toujours une équipe à part, indépendamment de la catégorie d'âge. "Le football joue un très grand rôle dans la culture brésilienne" explique-t-il. "Quelle que soit l'époque, nous avons toujours eu un grand réservoir de joueurs très talentueux en équipe nationale. Ils sont devenus des stars à l'échelle mondiale et ont servi à inspirer et motiver les générations qui sont venues après eux."

Il faut cependant plus que de la motivation pour transformer un jeune talent en champion. A ce titre, Lucio en bon habitué des trophées qu'il est, se permet de donner un conseil à donner à l'Inde, organisatrice de l'épreuve, ainsi qu'aux autres nations qui souhaitent développer leur culture footballistique : "Il est important de commencer la formation des footballeurs dès le plus jeune âge et de le faire avec des infrastructures et des équipements de qualité. Il faut aussi mettre l'accent sur la formation des entraîneurs. Pour avoir une chance de devenir footballeurs professionnels, les enfants doivent pouvoir bénéficier de bons conseils dès le début."

Mais les joueurs qui participeront à Inde 2017 ne sont quasiment plus des enfants et en plus, ils vont bénéficier d'une expérience irremplaçable d'après celui qui a participé avec le Brésil à trois éditions de la Coupe du Monde seniors.

"L'expérience est très importante", souligne Lucio. "Pouvoir jouer dans un tournoi international, contre quelques-uns des meilleurs joueurs du monde dans votre propre catégorie d'âge, voilà une expérience complètement unique. Si vous ajoutez à cela la pression liée au fait de porter le maillot de l'équipe nationale, cela vous donne certainement de la valeur ajoutée en termes d'expérience. Vous prenez de l'avance pour la suite."

La Coupe du Monde U-17 est le lieu où naissent beaucoup de futures stars du football mondial, et le maillot brésilien risque d'être lourd à porter pour les jeunes qui en auront l'honneur l'automne prochain en Inde. Les triples vainqueurs de l'épreuve feront une nouvelle fois partie des favoris. Celui dont le maillot sera floqué du numéro 3 saura qu'il jouera probablement sous les yeux d'un ancien international brésilien qui a porté le même numéro, à savoir Lucio, qui espérera quant à lui voir ses jeunes compatriotes commencer leur carrière internationale par un sacre en Coupe du Monde avec la Seleção.

Lucio en chiffres :

62% de victoires en tournois de la FIFA et en qualifications pour la Coupe du Monde (68 matches, 42 victoires)

4 trophées de la FIFA : la Coupe du Monde 2002, les Coupes des Confédérations 2005 et 2009 et la Coupe du Monde des Clubs 2010

1 but marqué en compétition FIFA, celui de la victoire, à la 84ème minute de la finale de la Coupe des Confédérations 2009 contre les États-Unis