• Ancien latéral du Werder Brême et de Tottenham, Paul Stalteri dirige le Canada U-17
  • Le Canada fait partie des 12 équipes qui préparent actuellement le Championnat U-17 de la CONCACAF
  • À l'issue de la compétition, quatre équipes valideront leur billet pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017

Fort d'une carrière en Europe, Paul Stalteri est un mentor de choix pour la sélection U-17 du Canada. Ancien latéral, Stalteri a notamment remporté un doublé Coupe-championnat en 2004 sous les couleurs du Werder Brême, avant de rejoindre Tottenham. Deuxième joueur le plus capé de son pays avec 84 sélections, il compte également à son palmarès la Gold Cup de la CONCACAF 2000.

Compte tenu de son vécu et de son expérience, Stalteri jouit d'un grand prestige auprès des membres de la sélection U-17. "Depuis que j'ai raccroché les crampons, je vis une belle expérience", confirme l'intéressé à FIFA.com. "Mon passage chez les U-15 m'a permis de me familiariser avec ce groupe. Je connais ces joueurs depuis qu'ils ont 14 ou 15 ans. Nous avons ratissé très large dans cette tranche d'âge, à travers tout le pays. Le bilan est donc positif."

Maintenant, il ne reste plus qu'à confronter le travail de Stalteri à la dure loi de la compétition, lors du Championnat U-17 de la CONCACAF 2017. Programmé du 21 avril au 7 mai au Panama, le tournoi délivrera quatre accessits pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. "Avant toute chose, nos programmes de formation sont là pour aider les jeunes à progresser et à passer professionnels, avec l'ambition d'intégrer un jour l'équipe A. Néanmoins, il me semble important pour eux de disputer des matches de haut niveau et d'accumuler un maximum d'expérience, que ce soit au niveau régional ou international. Nous irons donc au Panama pour réussir quelque chose et gagner le droit de participer à la Coupe du Monde U-17", annonce-t-il.

En route pour l'Inde
Le Canada fait partie des 12 équipes en quête d'une place qualificative pour Inde 2017. Les participants ont été répartis en trois groupes de quatre. Les deux premiers de chaque section accèderont à la Phase de Classement, qui comprendra deux groupes de trois équipes. Les deux premiers de chaque groupe à l'issue de cette ultime phase auront la chance d'être du voyage en Inde.

Dans le Groupe A, le Panama, pays hôte de la compétition, affrontera son voisin du Honduras, ainsi que deux sélections caribéennes, Haïti et Curaçao. Versés dans le Groupe B, les protégés de Stalteri se mesureront au Costa Rica, à Cuba et au Suriname. "Tout le monde s'attend à voir les Costaricains jouer les trouble-fête à cause de la réputation des Ticos, mais il ne faut pas oublier que les Cubains se sont hissés en finale des qualifications caribéennes. Ils seront bien organisés et difficiles à battre", prévient l'entraîneur canadien.

Le Groupe C suscite un vif intérêt, en raison de la présence de deux rivaux de toujours : le Mexique, double champion en titre, et les États-Unis. Toutefois, le Salvador et la Jamaïque pourraient bousculer la hiérarchie. "Récemment, nous avons défié trois de ces quatre équipes en amical. Les Américains et les Mexicains partiront largement favoris", juge Stalteri. "Les deux pays misent énormément sur cette tranche d'âge. Mais rien n'est jamais acquis d'avance dans ce genre de compétition", conclut-il.