• 16 équipes se disputent le titre européen en Croatie
  • Les cinq premières équipes valideront leur billet pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017
  • Parmi les participants, la plus petite nation à jamais avoir disputé ce tournoi

Lieu : Croatie (du 3 au 19 mai 2017), les rencontres se dérouleront à Zagreb et Rijeka

Le tenant du titre
Le Portugal, sacré en 2016 en Azerbaïdjan, sera le grand absent de cette phase finale. Dans le Groupe 3 du tour Élite, les Portugais ont pris la deuxième place derrière l’Espagne, mais les quatre points obtenus n’ont pas été suffisants pour la qualification.

Format : Quatre groupes de quatre, les premiers et deuxièmes de chaque groupe se qualifient pour les quarts de finale, point de départ de la phase à élimination directe.

Groupe A : Croatie, Espagne, Turquie, Italie
Groupe B : Écosse, France, Hongrie, îles Féroé
Groupe C : Allemagne, République d’Irlande, Serbie, Bosnie-et-Herzégovine
Groupe D : Pays-Bas, Angleterre, Norvège, Ukraine

A retenir 
Outre leur niveau technique et tactique, les joueurs de la tranche d’âge U-17 commencent à afficher des qualités athlétiques intéressantes. De nombreux joueurs ayant participé à l'EURO U-17 ont confirmé au haut niveau par la suite, comme Renato Sanches, Memphis Depay, Paul Pogba, Mario Götze, Thiago Alcántara, Eden Hazard, Toni Kroos, Cesc Fábregas ou Cristiano Ronaldo.

"Ces compétitions aident à progresser et à grandir en tant que joueur", confirme Renato Sanches, qui a remporté l’an dernier en France l’EURO UEFA 2016 avec le Portugal et défend actuellement les couleurs du Bayern Munich. "C’est une grosse responsabilité. Je ne garde de ces tournois que des souvenirs positifs."

Le rêve de la Coupe du Monde
Les années impaires, le Championnat d’Europe U-17 fait aussi office de tournoi qualificatif pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, qui aura lieu cette année en Inde du 6 au 28 octobre.

Les quatre demi-finalistes se qualifieront automatiquement pour l’épreuve mondiale. Les deux meilleurs quart de finaliste éliminés - selon des critères précis - disputeront un match de barrage pour décrocher la cinquième et dernière place européenne.

Débutants et outsiders
La Norvège et les îles Féroé disputeront leur premier EURO U-17. Pour les îles Féroé, à peine 50 000 habitants, il s’agira même de la toute première participation à une phase finale de l’UEFA. Les insulaires ont obtenu leur billet pour la Croatie en terminant parmi les meilleurs deuxièmes du tour Élite. "Les îles Féroé sont la plus petite nation à se qualifier pour la phase finale de cette compétition", explique le président de la Fédération des Îles Féroé, Christian Andreasen. "Nous avons un groupe très talentueux, dont nous attendons beaucoup à l’avenir."

Le pays hôte
La Croatie aligne traditionnellement des équipes aux grandes qualités techniques. Cette année, il faudra suivre l’arrière gauche du Dinamo Zagreb David Colina. En plus d’être le joueur le plus expérimenté de sa sélection, il brille par sa vitesse et ses centres millimétrés.

En février, la Croatie a brillé lors de deux rencontres amicales face à l’Espagne (0:1, 2:1). Elle espère faire mieux à domicile que le meilleur résultat jamais obtenu par une équipe U-17 croate, à savoir une demi-finale en 2005. Lors de leur dernière participation en 2015, les Croates n’avaient pas dépassé le stade des quarts de finale. "Les joueurs ont la possibilité de démontrer toutes leurs qualités et d’orienter leur carrière dans la bonne direction", explique le sélectionneur Dario Basic "On pourrait penser qu’une pression immense pèse sur nos épaules, mais nous aurons les supporters avec nous et nous jouerons dans un environnement familier."

Les favoris
L’Angleterre, la France, l’Espagne et les Pays-Bas ont déjà remporté la compétition à deux reprises. Un troisième titre constituerait un record. 

Pour l'Espagne, on gardera un œil sur Abel Ruiz. En 2016, le pensionnaire du FC Barcelone avait déjà inscrit quatre buts, terminant deuxième meilleur buteur d’un tournoi qui avait vu les Ibériques échouer en finale contre le Portugal. 

On suivra également l'attaquant italien de la Juventus Moise Kean, qui a été titularisé en Ligue des champions de l'UEFA face à Séville en novembre dernier. Les Azzurrini ont un coup à jouer, même s’ils n’ont encore jamais remporté le titre européen dans cette catégorie d’âge.

L’Allemagne affiche également de grandes ambitions après les 19 buts inscrits durant les qualifications. "Nous comptons sur des joueurs dangereux devant les buts et efficaces dans les duels, ainsi que sur notre rigueur collective. Nous pouvons croire en nos chances", estime le sélectionneur allemand Christian Wück.