• Le Mali a remporté la Coupe d’Afrique des Nations U-17, Gabon 2017
  • En Inde, les Aiglonnets évolueront dans le groupe du Paraguay, de la Nouvelle-Zélande et de la Turquie
  • Finalistes en 2015 au Chili, ils espèrent gravir la dernière marche

Le Mali U-17 peut compter sur l'un des meilleurs éducateurs d'Afrique. Jonas Koma, spécialisé dans les équipes de jeunes, lui a permis de décrocher la dernière Coupe d'Afrique des Nations U-17 de la CAF et ainsi de se qualifier pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. "J’ai travaillé avec de nombreuses équipes de jeunes. J’ai eu la chance d’exercer aux Émirats Arabes Unis pendant trois ans et je me suis formé dans les plus grands clubs européens, comme Manchester City, Valence ou le Real Madrid", raconte le technicien à FIFA.com. "Je mets aujourd’hui toute mon expérience au service du football malien, afin d'accompagner la progression des jeunes et de réussir cette Coupe du Monde U-17".

Le tirage au sort a placé le Mali dans un groupe serré, avec le Paraguay, la Turquie et la Nouvelle-Zélande, mais le Mali étant arrivé en finale de l'édition 2015, il fera logiquement partie des favoris en Inde. "Dans chaque compétition, on cherche à aller le plus loin possible", confirme Komla, dont les joueurs vont aborder la compétition au sommet de leur forme : "Nous nous sommes bien préparés, en effectuant des stages au Japon et au Qatar. Il y a encore sept matches au programme avant de partir pour l’Inde. Nous savons ce qui nous attend là-bas".

En outre, le Mali a disputé les Jeux de la Francophonie, une expérience très positive d’après Komla : "La Fédération malienne a pris la bonne décision en participant à ces Jeux. Nous avons eu la chance d’affronter des équipes U-23 de bon niveau, comme le Cameroun, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Congo et la RD Congo. Ces rencontres nous ont beaucoup appris. À notre retour à Bamako, nous allons corriger les erreurs constatées en Côte d’Ivoire", explique-t-il.

Un match, une finale
La force de caractère fait partie des atouts de la sélection malienne. Le staff technique prépare les joueurs depuis plusieurs années, comme le souligne le sélectionneur. "Par rapport aux autres pays africains, le Mali a un temps d'avance au niveau de la préparation mentale. Nous travaillons avec ces jeunes depuis qu’ils sont chez les U-13 et nous avons beaucoup insisté sur l’aspect psychologique", assure Komla. "Il ne faut pas oublier qu’ils sont issus de familles très pauvres et que le football représente pour eux une issue. Nous leur apprenons à jouer chaque match avec le même sérieux et la même concentration."

"Avant la Coupe du Monde, j'ai rappelé à mes joueurs que tous les matches seront des finales pour nous. Si nous en gagnons un, c’est comme si nous avions gagné la Coupe du Monde ; si nous perdons, c’est comme si nous avions perdu la Coupe du Monde", précise-t-il. "C’est ma manière de les encourager à tout donner sur le terrain. Je leur dis toujours que cette Coupe du Monde ne sera pas facile. C'est la raison pour laquelle il faut se préparer physiquement, techniquement et mentalement. Mon équipe n’est pas seulement forte sur le plan tactique ; elle possède aussi de grosses ressources psychologiques".

Le programme du Mali en Coupe du Monde U-17 :
Paraguay - Mali (6 octobre)
Turquie - Mali (9 octobre)
Mali - Nouvelle-Zélande (12 octobre)