• Tim Weah est le fils de la légende du football africain George Weah
  • L'attaquant du Paris Saint-Germain croit les États-Unis capables de remporter la Coupe du Monde U-17 de la FIFA
  • Versés dans le Groupe A, les Stars and Stripes affronteront l'Inde, le Ghana et la Colombie

Marcher sur les traces de son père représente  souvent un défi de taille. Pour Tim Weah, attaquant de la sélection U-17 des Etats-Unis, c'est encore plus difficile quand on sait que son père est un certain George Weah, légende du football africain.

En 1995, après avoir étalé ses qualités de buteur avec le Paris Saint-Germain et l'AC Milan, l'ancien attaquant international du Liberia a été élu Joueur Mondial de la FIFA. Plus jeune fils du  joueur âgé aujourd'hui de 50 ans, Tim, à l'orée de sa carrière, estime qu'être le fils d'un ancien joueur professionnel ne peut lui être que profitable.

"Mon père joue un rôle majeur dans tout ce que je fais, que ce soit dans le football ou simplement dans la vie de tous les jours", confie l'attaquant de 17 ans à FIFA.com. "Il me conseille en permanence, pour que je devienne un meilleur joueur et que je garde toujours la tête sur les épaules. Il me dit qu'il faut continuer à aller de l'avant, que tout est possible, que je peux être qui j'ai envie d'être et qu'il ne faut jamais baisser les bras. Nous avons une très belle relation."

Après un test fructueux, Tim a intégré l'école des jeunes du PSG, avant de signer son premier contrat professionnel avec le club français le mois dernier. "C'est quand même fou ! Qui aurait pu imaginer que je finirais par signer au PSG, un club dans lequel mon père a joué ?", réagit Weah fils. "Ça aurait pu être n'importe quelle autre équipe, mais le PSG me voulait. C'est vraiment le fruit du hasard. J'ai profité pleinement de l'occasion et tout se déroule très bien jusqu'à présent. Je me sens respecté, aimé et choyé. C'est pratiquement comme une famille. C'est ce qui me plaît dans ce club, et j'aimerais rester ici les prochaines années".

Marquer l'histoire
Mais si le père a servi de jalon aux joueurs africains pendant sa carrière, le fils a choisi de mener les États-Unis vers la victoire finale lors de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA qui se déroulera en Inde en octobre. L'attaquant est convaincu que les Stars and Stripes ont fait un grand pas en avant en terminant deuxièmes du Championnat U-17 de la CONCACAF au Panama. "Ça s'est vraiment bien passé, d'autant qu'il s'agissait de notre premier grand tournoi en tant que groupe", explique Weah au sujet de la phase qualificative en Amérique centrale. "Cette compétition a constitué un réel tournant. C'est là que j'ai réalisé que cette équipe était capable de gagner des matches importants. On doit s'inspirer de cette aventure et aller en Inde pour remporter la Coupe du Monde, parce que cette sélection U-17 peut réaliser de grandes choses".

Versés dans le Groupe A, les États-Unis entameront leur parcours le 6 octobre à New Delhi, face à l'Inde. Une rencontre qui s'annonce difficile, puisqu'ils seront les premiers adversaires du pays hôte dans le tournoi. Trois jours plus tard, ils affronteront le Ghana, dont les U-17 ont déjà été sacrés champions du monde à deux reprises. La dernière rencontre de la phase de groupes les opposera à la Colombie à Navi Mumbai le 12 octobre.

Pour l'ambitieux Weah, Inde 2017 constitue une occasion idéale d'accomplir quelque chose de spécial. "Je veux que les gens se disent qu'on sera la prochaine révélation, la prochaine équipe qui marquera l'histoire, les nouveaux prodiges, les jeunes qui vont changer le football aux États-Unis, le futur. Cette équipe en est capable. Quand les gens entendent 'USA', je veux qu'ils se disent qu'on est venu pour en découdre, pas pour faire du tourisme", conclut le buteur.