• Ronaldino a disputé et remporté la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 1997 
  • Il y a 20 ans jour pour jour, le 21 septrembre 1997, le Brésil battait le Ghana en finale
  • Avant Inde 2017, il évoque ses souvenirs du tournoi avec FIFA.com

En près de 20 ans de carrière, Ronaldinho a collectionné les titres : Coupe du Monde de la FIFA™ (2002), Coupe des Confédérations de la FIFA (2005) et Ligue des champions de l'UEFA (2006) pour ne citer que ceux-là. Le Brésilien a également été élu à deux reprises Joueur Mondial de la FIFA, en 2004 et 2005. Au milieu de cette formidable moisson, on serait tenté d'oublier que son premier grand titre international a été conquis en 1997 en Egypte.

Il y a tout juste 20 ans, le 21 septembre 1997, le Brésil s'impose en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Les Auriverdes en profitent au passage pour décrocher leur premier titre dans cette catégorie d'âge.

"La Coupe du Monde U-17 est une compétition très particulière à mes yeux", confie Ronaldinho à FIFA.com. "J'ai eu la chance non seulement d'y participer, mais en plus de la gagner. Je peux dire que ce tournoi a été un excellent tremplin pour ma carrière professionnelle."

Le saviez-vous ?

  • Depuis dix ans, Ronaldinho possède également la nationalité espagnole.
  • Il a choisi de porter le numéro 80 lors de son passage à l'AC Milan car il est né en 1980.
  • En juillet 2016, Ronaldinho a participé à la première édition de la Premier Futsal League indienne. Durant ces deux semaines de compétition, il a côtoyé d'autres anciens joueurs comme Ryan Giggs, Paul Scholes, Michel Salgado et Hernan Crespo, mais aussi l'ancienne star du futsal Falcão.

Carlos César, le sélectionneur de l'époque, construit son équipe autour de quatre milieux de terrain : Abel, Matuzalem, Fabio Pinto (qui sera élu Ballon d'Argent du tournoi) et l'inévitable Ronaldinho. Au sein d'un 4-4-2 ambitieux, ils donnent à cette jeune Seleção un visage attrayant. À l'issue du tournoi, le bilan est sans appel : six victoires de suite, 21 buts marqués, deux encaissés et un titre de champion du monde. Tout au long de la compétition, les Brésiliens survolent les débats. Toutefois, la première mi-temps de la finale face au Ghana se révèle plus compliquée que prévu. Les futurs lauréats de l'épreuve reprennent les choses en main au retour des vestiaires et finissent par s'imposer 2:1.

Un beau souvenir, mais pas de récompense
"Pour moi, cette victoire restera comme le plus beau moment de ce tournoi. Nous étions champions du monde et j'ai pu lever la coupe vers le ciel. Le Brésil n'avait encore jamais remporté cette Coupe du Monde U-17. Nous étions les premiers et c'était une expérience merveilleuse", poursuit Ronaldinho, qui a participé à tous les matches de son équipe, inscrivant deux buts. En dépit de ses performances et de ses dribbles spectaculaires, Ronnie est reparti chez lui sans la moindre récompense individuelle.

Depuis, il a honoré 97 sélections et signé 33 buts avec le Brésil. De retour d'Égypte, Ronaldinho s'est fait une place au sein de l'équipe première de Grêmio, avant de rejoindre le Paris Saint-Germain en 2001. La suite de son parcours l'a mené au FC Barcelone et à l'AC Milan, avant un retour en Amérique latine, au Brésil et au Mexique.

"La Coupe du Monde U-17 peut être décisive car les joueurs qui la disputent entament tout juste leur carrière. Tous les jeunes joueurs rêvent d'atteindre le plus haut niveau et cette compétition leur offre justement la chance de réaliser cette ambition. C'était un épisode extraordinaire, qui a contribué à lancer ma carrière et qui restera pour toujours dans mon cœur", conclut le génie brésilien.