Le Japon, l'équipe surprise du premier tour de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, a confirmé son statut d'outsider lors du dernier match de sa poule. Face à une équipe de la RD Congo déjà éliminée, les Asiatiques se sont nettement imposées (3:1) validant ainsi la première place du Groupe C.

Dans les gradins du Stade Nelson Oyarzún de Chillan, les spectateurs n'avaient pas intérêt à arriver en retard. Les dix premières minutes partent sur un rythme effréné avec pas moins de trois buts. Sur une erreur de Mamie Buazo, la jeune gardienne africaine, Mari Kawamura voit son tir prolongé dans les buts par Nanu Mafuala en voulant sauver son camp (4').

La riposte des Congolaises arrive dans l'instant qui suit. D'une frappe de 35 mètres, Oliva Amani égalise (6'). Les supporters se remettent à peine de leurs émotions, qu'un contre mené par Konomi Ataeyama fait trembler les filets (10'). Le reste de la première période ne fait que confirmer la maîtrise des Nippones.

Au retour des vestiaires, l'intensité descend d'un cran et les occasions se font plus rares. Néanmoins, à l'entrée du dernier quart d'heure, Michi Goto sert Rumi Utsugi pour sceller le sort du match (78'). Grâce à cette victoire, les Japonaises s'offrent la première place du groupe. Un cadeau empoisonné puisqu'elles défieront la RDP Corée, formation championne du monde en titre, dans un quart de finale entre Asiatiques.