Après avoir facilement disposé des Anglaises (3:1), les Japonaises ont appris au coup de sifflet final que dans l'autre rencontre du groupe, le Mexique avait réussi à égaliser contre le Nigeria. Pire scénario possible pour les Nipponnes, qui ne participeront donc pas aux quarts de finale de l'épreuve. Champions de leur continent respectif en 2009, l'Angleterre et le Japon quittent Allemagne 2010 dès la fin de la phase des groupes.

Aujourd'hui à Bielefeld, les deux équipes savaient que seule une victoire pouvait les maintenir en course dans la compétition. Dès la première minute, l'Anglaise Jordan Nobbs décoche un tir ambitieux. Passée cette frayeur initiale, les Japonaises prennent le jeu à leur compte et se montrent plus adroites que leurs adversaires dans la circulation du ballon. Lucy Bronze et compagnie doivent défendre d'arrache-pied pour contenir les incartades des Nipponnes, celles de Mana Iwabuchi en tête.

Iwabuchi, justement, lance Yuria Obara, qui centre à destination d'Emi Nakajima. Celle-ci arrive lancée mais ne parvient pas à reprendre. Sur l'action qui suit, la capitaine anglaise Michelle Hinnigan frappe un coup franc des 25 mètres. Erina Yamane réalise une belle claquette. La gardienne japonaise est heureuse de voir le ballon rebondir sur le haut de sa barre transversale, avant de filer en corner.

C'est ensuite la talentueuse Iwabuchi qui est à la réception d'une passe en profondeur de Megumi Takase. Iwabuchi se retrouve seule face à Rebecca Spencer. Contrairement à son habitude, elle manque complètement la finition. Le ballon arrive droit sur la gardienne anglaise.

Le Japon continue de presser. Nakajima reprend de volée. Sa tentative frôle l'arrête du but des Trois Lions, qui de leur côté voient le danger se rapprocher.

À la 20e minute, ce qui devait arriver arriva. Yuria Obara se bat pour conserver la possession du ballon et parvient à centrer fort et bas devant le but anglais. Personne ne parvient à dégager, ce dont profite Nakajimi – bien placée au deuxième poteau – pour ouvrir le score (1:0, 20'). À ce moment, le Nigeria mène 1:0 devant le Mexique. Le Japon est virtuellement qualifié.

Des rires aux larmes
Quelques instants plus tard, Takase est à deux doigts de faire le break. Elle réussit une tête difficile, mais la balle s'envole. Dès lors, les Anglaises jouent leur va-tout. Malheureusement, elles abusent de frappes lointaines, qui n'inquiètent pas Yamane outre mesure.

Après le repos, les Européennes intensifient encore la pression. Les représentantes du Pays du Soleil-Levant sortent de plus en plus rarement de leur propre moitié de terrain. Entrée en cours de jeu, Danielle Carter se retrouve en position idéale, mais sa frappe part dans les nuages. Même scénario quelques minutes plus tard sur un coup franc. Après un cafouillage, le cuir revient vers Bronze, qui elle aussi voit son tir terminer sa course dans les tribunes.

L'Angleterre n'arrive pas à se faire menaçante et à la 74e minute, le Japon enfonce le clou. Sur un coup franc de la droite, Natsuki Kishikawa double le score d'un coup de tête habile (2:0, 74'). Deux minutes plus tard, Nozomi Fujita trouve la barre et à la 78e minute, encore sur coup de pied arrêté, Kishikawa inscrit son deuxième but personnel et le troisième pour son équipe (3:0, 78').

À la 83e minute, l'Angleterre sauve l'honneur sur penalty par le biais de Toni Duggan, suite à une faute sur Carter (3:1, 83'). Mais la sensation de cette fin de partie est l'annonce du match nul entre le Nigeria et le Mexico, synonyme d'élimination et de profonde déception pour les Japonaises. Les Anglaises font elles aussi triste mine, mais pour une autre raison : elles terminent bonnes dernières de leur groupe, avec un seul point au compteur.