De l'euphorie, des records d'affluence, de nombreuses surprises et une progression visible des équipes africaines et sud-américaines : pour toutes ces raisons, la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Allemagne 2010 restera dans les annales. Le pays hôte a laissé son empreinte sur ce formidable tournoi estival. Après son sacre en Thaïlande en 2004, l'Allemagne a décroché son deuxième titre dans la catégorie à l'issue d'un brillant parcours fait de six victoires consécutives. Elle attend maintenant avec impatience d'accueillir la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011.

En tout, pas moins de 395 295 spectateurs ont assisté aux 32 matches du tournoi à Augsbourg, Bielefeld, Bochum et Dresde. C'est un record dans l'histoire de la compétition. La version féminine du sport le plus populaire du monde jouit elle aussi d'un succès sans frontières. L'Allemagne vient de le prouver une nouvelle fois. Une organisation sans faille et un enthousiasme incroyable de la part du public ont fait de cette compétition une réussite qui laisse présager une ambiance extraordinaire pendant la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011.

La finale à Bielefeld a attiré 24 633 personnes. Les stades affichaient presque toujours complet lors des matches du pays hôte. Ce qui est plus surprenant, c'est que d'autres équipes ont également passionné les foules. Le quart de finale entre la République de Corée et le Mexique a par exemple été suivi par 21 146 spectateurs à Dresde. Après la Coupe du Monde de la FIFA 2006, l'Allemagne a vécu grâce à la version féminine U-20 de la compétition un nouveau "conte d'été". Une nouvelle fois, le pays hôte a parfaitement incarné le slogan de 2006, "Le rendez-vous de l'amitié".

Trois surprises de trois continents
Lors de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2006 en Russie, la RDP Corée avait créé la surprise en éclipsant les autres formations. Deux ans plus tard au Chili, les Américaines ont fait sensation. Cette année, c'est l'Allemagne entraînée par Maren Meinert qui s'est montrée brillante à tous points de vue. Après une phase de groupes flamboyante et trois victoires aisées, les Allemandes ont montré aux Nord-Coréennes de quel bois elles se chauffaient en quart de finale (2:0), avant d'écraser les Sud-Coréennes en demi-finale (5:1). Le tournoi s'est terminé en apothéose avec une finale disputée, qui s'est jouée à un niveau très élevé physiquement, tactiquement et techniquement. La Mannschaft s'est finalement imposée 2:0 face au Nigeria, avant de se voir décerner un trophée bien mérité.  

C'est l'attaquante Alexandra Popp qui a ouvert le score pour le pays hôte lors de la finale. Au cours des trois semaines qu'a duré le tournoi, la joueuse de 19 ans s'est imposée comme la grande protagoniste de cette Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA. Avec dix buts à son actif, elle a décroché non seulement le Soulier d'Or adidas, mais aussi le Ballon d'Or adidas récompensant la meilleure joueuse de la compétition. "Nous avons réalisé notre plus grand rêve", a savouré Popp, aux anges, lors d'un entretien exclusif avec FIFA.com à l'issue de la finale.

Le tournoi a également été placé sous le signe du football féminin africain et sud-américain, tandis qu'une nation asiatique a prouvé qu'elle méritait sa place aux côtés des géants de la catégorie que sont la RDP Corée, le Japon, l'Australie et la RP Chine, ces deux dernières ne s'étant pas qualifiées pour cette phase finale. En effet, le Nigeria, la Colombie et la République de Corée se sont distingués en réussissant pour la première fois à accéder aux demi-finales. Une réussite d'autant plus remarquable dans le cas des Colombiennes qu'elles faisaient cette année leurs débuts dans la compétition. Ce trio d'équipes-surprises s'est illustré à la fois par le talent individuel de ses joueuses, par sa discipline tactique et par la qualité et la précision de son jeu de passes. Il a montré en beauté que le football féminin avait clairement progressé aux quatre coins du globe.

Maîtrise technique au rendez-vous
Contre toute attente, les Nigérianes se sont imposées aux tirs au but face aux Américaines, tenantes du titre, en quart de finale. Pourtant, la sélection de Jill Ellis est loin d'avoir livré un parcours décevant. L'attaquante Sydney Leroux, récompensée il y a deux ans par le Ballon d'Or adidas et le Soulier d'Or adidas, a inscrit cette année cinq buts. La gardienne Bianca Henninger a décroché quant à elle le Gant d'Or adidas. Mais les Américaines ont dû faire leurs valises à l'issue d'un match âprement disputé face aux Africaines. Celles-ci ont laissé exploser leur potentiel et comptaient dans leurs rangs une attaquante d'exception en la personne d'Ebere Orji.

En revanche, certaines équipes telles que l'Angleterre, la France, le Japon et le Brésil ne se sont pas avérées à la hauteur de leurs ambitions élevées et ont dû rentrer chez elles dès la fin de la phase de groupes. Mais pour Popp et Orji, cette Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010 a été l'occasion de briller sur la scène mondiale, comme pour d'autres fines techniciennes : la Sud-Coréenne Ji-So Yun et la Colombienne Lady Andrade se sont rapidement fait une place dans le cœur des spectateurs grâce à leur maîtrise et à leur élégance.

En bref, du football attrayant et une atmosphère fantastique : à onze mois du coup d'envoi de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011, voilà un avant-goût très prometteur !

Participants
Allemagne, Angleterre, Brésil, Colombie, Costa Rica, Etats-Unis, France, Ghana, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Nigeria, RDP Corée, République de Corée, Suède, Suisse.

Stades et villes hôtes
Augsbourg, Bielefeld, Bochum, Dresde

Classement final
1. Allemagne
2. Nigeria
3. République de Corée
4. Colombie

Joueuses à suivre
Lady Andrade (Colombie), Antonia Goransson (Suède), Bianca Henninger (Etats-Unis), Kim Kulig (Allemagne), Sydney Leroux (Etats-Unis), Dzsenifer Marozsan (Allemagne), Ebere Orji (Nigeria), Alexandra Popp (Allemagne), Ji-So Yun (République de Corée)

Prix du Fair-Play de la FIFA
République de Corée

Nombre de buts inscrits
99

Meilleures buteuses
10 buts : Alexandra Popp (Allemagne)
8 buts : Ji-So Yun (République de Corée)
5 buts : Sydney Leroux (Etats-Unis)

Affluence
395 295 spectateurs (affluence cumulée)
12 353 spectateurs (moyenne par match)