Après 32 matches, la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA est arrivée à son terme. L’Allemagne a remporté son troisième sacre dans la catégorie en battant le Nigeria en finale tandis que la France s’est adjugé la troisième place.

La dernière journée a également été l’occasion de distribuer toutes les récompenses individuelles, au premier rang desquelles le Ballon d’Or adidas, remis à la meilleure joueuse de la compétition. Voici le palmarès final de Canada 2014 pour cette distinction :

Ballon d’Or adidas : Asisat Oshoala (NGA)
Ballon d’Argent adidas : Griedge Mbock Bathy (FRA)
Ballon de Bronze adidas : Claire Lavogez (FRA)

Surnommée Superzee par ses coéquipières admiratives, l’attaquante du Nigeria Asisat Oshoala doit cette reconnaissance à sa vitesse et à son instinct de buteuse. La prolifique attaquante, qui a établi plusieurs records au cours de la compétition, a également remporté le Soulier d’Or adidas.

La France a réalisé un parcours impression, comme en témoigne la présence de sa capitaine Griedge Mbock Bathy et de meneuse de jeu dans ce top 3. Pierre angulaire de l’équipe de Gilles Eyquem, la défenseuse centrale n’a manqué aucun match de son équipe et elle a également fait apprécier ses talents offensifs. Quant à la milieu créative Claire Lavogez, elle s’est distinguée par sa technique, sa vitesse et ses qualités à la finition. Face au Costa Rica durant la phase de groupes, elle a notamment inscrit l’un des plus beaux buts de la compétition.

Soulier d’Or adidas :Asisat Oshoala (NGA)
Soulier d’Argent adidas : Pauline Bremer (GER)
Soulier de Bronze adidas : Sara Däbritz (GER)

En plus de donner deux passes décisives, l’insatiable Oshoala a fait trembler les filets à sept reprises. En demi-finale contre la RDP Corée, elle est devenue la troisième joueuse de l’histoire de la compétition à inscrire quatre buts au cours d’un même match. Sa moisson canadienne fait d’elle la Nigériane la plus efficace dans la compétition devant Desire Oparanozie, Ebere Orji et Cynthia Uwak, qui comptent chacune cinq buts en Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA.

La puissance de frappe de l’Allemagne a joué un rôle capital dans son troisième titre mondial dans la catégorie. L’attaquante Pauline Bremer s’est montrée la plus efficace avec cinq buts et six passes. La milieu de terrain Sara Däbritz compte le même nombre de réalisations, assorti de deux passes décisives.

Gant d’Or adidas : Maike Kämper (GER)

La gardienne allemande Maike Kämper a conclu sa compétition en compilant un impressionnant pourcentage d’arrêts de 81 %, elle qui a effectué 26 interventions réussies en cinq matches. Kämper a signé ses meilleures performances lors de l’entrée en lice face aux États-Unis, en demi-finale contre la France et en finale ce 24 août. Elle a été un maillon fort de la campagne victorieuse de la Nationalmannschaft.

Prix du Fair-Play de la FIFA : Canada

Les Canucks ont su recevoir. Leur comportement exemplaire sur le terrain se traduit par un casier disciplinaire où ne figurent que trois cartons jaunes et zéro exclusion. Les Canadiennes n’ont commis que 35 fautes en quatre matches.

La FIFA remet cette récompense sur la base d’une évaluation menée par les membres du Groupe d’étude technique (TSG) de la FIFA, qui réalisent une analyse détaillée du comportement des sélections sur et en dehors du terrain. L’objectif est de promouvoir la sportivité chez les joueuses et les encadrants ainsi que chez les fans assistant aux compétitions de la FIFA.