Hina Sugita est l'une des étoiles montantes du football mondial. La Japonaise s'était fait connaître en remportant le Ballon d'Or adidas de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA il y a deux ans, au Costa Rica. L'exploit était déjà remarquable en soi, mais elle vient de récidiver, en décrochant le titre de meilleure joueuse de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016.

Il ne lui aura manqué qu'une médaille d'or pour obtenir la réplique exacte de la moisson réalisée en Amérique centrale. En demi-finale de l'épreuve océanienne, les Jeunes Nadeshiko se sont montrées dominatrices face aux Françaises avant de sombrer en prolongation. Les Nippones ont longtemps redouté une mésaventure similaire dans le match pour la troisième place contre les États-Unis. Mais, cette fois, Mami Ueno a délivré les siennes en trouvant la faille à trois minutes du coup de sifflet final.  

Tout au long de la compétition, Sugita a régulièrement alimenté Yui Hasegawa et Yuka Momiki en bons ballons. Ses statistiques font état d'un but et d'une passe décisive mais, au-delà des chiffres, c'est son influence au cœur du jeu de son équipe qui a permis à la machine japonaise de tourner à plein régime du début à la fin du tournoi. "C'est une magnifique récompense. Je suis très fière", confie Sugita à FIFA.com après avoir reçu son prix. "Je suis ravie de recevoir ce trophée car j'ai travaillé dur pour réussir un bon tournoi. Je vis pour le football et c'est la raison pour laquelle ce prix revêt une importance particulière à mes yeux. La qualité de passe et le niveau technique sont supérieurs à ce qu'on trouve chez les U-17. Je suis contente d'avoir suffisamment progressé pour être au niveau."

À 19 ans, Sugita figure déjà en bonne place au sein de l'effectif de l'INAC Kobe Leonessa, ténor de la Nadeshiko League. La prochaine étape consistera pour elle à s'imposer en équipe nationale. Son avenir semble déjà tout tracé. "J'espère avoir la chance de jouer pour l'équipe nationale un jour. Je vais donc continuer à m'entraîner durement, afin de poursuivre mon développement", conclut-elle.