• Le Japon, la RDP Corée et la RP Chine se qualifient pour la Coupe du Monde Féminine U-20
  • Le Japon est sacré champion d’Asie U-19 pour la cinquième fois, un record
  • Sung Hyangsim termine meilleure buteuse et meilleure joueuse

Riko Ueki a inscrit le seul but de la finale du Championnat Féminin U-19 de l’AFC, c 28 octobre, à Nankin, en RP Chine, où le Japon a dominé la RDP Corée et conservé son titre continental. Sacrées pour la cinquième fois dans le tournoi, les tenantes du titre japonaises assoient ainsi un peu plus leur domination sur la scène asiatique.

Victorieuses de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2016, les Nord-Coréennes ont attaqué pied au plancher cette finale accrochée. Les Japonaises ont cependant ouvert le score, à la 50ème minute, l’impressionnante Ueki parachevant depuis la surface une superbe action personnelle.

La RDP Corée a alors poussé fort pour revenir au score, sans toutefois se montrer suffisamment dangereuse devant le but adverse, par manque de précision. Le Japon aurait même pu doubler la mise sur une tentative d’Honoka Hayashi repoussée par la barre.

"La RDP Corée est une bonne équipe", a confié le sélectionneur japonais Futoshi Ikeda à l’issue de la rencontre. "Mais nos joueuses ont abordé cette confrontation sans appréhension particulière. Elles étaient concentrées sur leur objectif, à savoir remporter le match et le tournoi. Nous sommes désormais championnes d’Asie et pouvons préparer la Coupe du Monde."

Les trois équipes qualifiées
Le tournoi continental faisant office de qualifications pour la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018, les trois équipes montées sur le podium, à savoir le Japon, la RDP Corée et le pays hôte, la RP Chine, auront l’honneur de représenter l’Asie sur la scène mondiale en 2018.

Les Japonaises d’Ikeda ont décroché avec la manière leur billet pour la Coupe du Monde. Elles ont d’abord terminé en tête de leur groupe grâce à trois succès en autant de matches, écrasant le Viêt-Nam 8:0 et l’Australie 5:1, avant de dominer la République de Corée 2:0. Les Nippones ont poursuivi sur leur lancée, lors d’une demi-finale décisive face au pays hôte, avec un succès 5:0 synonyme à la fois de finale et de qualification pour France 2018.

Seule équipe à ne pas avoir concédé le moindre but, jusqu’en finale, la RDP Corée avait fait encore plus impressionné. Impitoyables face à la Thaïlande (9:0), les Nord-Coréennes ont battu l’Ouzbékistan et la RP Chine sur le même score (2:0), avant de signer une victoire 3:0 convaincante en demi-finale contre l’Australie pour composter son billet pour la Coupe du Monde.

Battue par la RDP Corée, la RP Chine, à domicile, a atteint le dernier carré à la faveur de ses deux succès lors de la phase de groupes sur l’Ouzbékistan et la Thaïlande. Trop justes devant le Japon en demi-finale, les Chinoises, poussées par leur public, ont tout de même scellé leur retour en Coupe du Monde U-20 en battant l’Australie 3:0.

Les stars montantes
La campagne continentale a vu l’émergence d’une kyrielle de jeunes talents, dont beaucoup feront partie des joueuses à suivre lors de France 2018, d’autant plus que les équipes asiatiques ont brillé lors des dernières éditions de la Coupe du Monde U-20.

La première d’entre elles sera la Nord-Coréenne Sung Hyangsim, révélation du tournoi asiatique, dont elle a terminé meilleure buteuse et meilleure joueuse. L’attaquante de poche, qui a trouvé les filets à six reprises, a impressionné par son efficacité et ses accélérations sur les ailes.

Saori Takarada a beau avoir été la meilleure buteuse japonaise, avec cinq réalisations, c’est surtout Ueki qui a marqué les esprits. Dotée de belles qualités offensives, elle a fait preuve d’une confiance extraordinaire face aux cages, ne tremblant pas notamment pour inscrire le but de la gagne en finale.

Victorieuse de Tournoi Féminin des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Nankin 2014, Jin Kun est aujourd’hui l’un des plus grands espoirs de la RP Chine, qu’elle a conduite vers France 2018. Kun avait évolué comme latérale il y a trois ans, mais son sens du but lui a valu de monter d’un cran, en tant que milieu offensive. Un nouveau poste dans lequel elle s’est épanouie, marquant notamment contre l’Australie.

La stat
21 –
Le nombre de buts inscrits par le Japon lors de ses cinq sorties dans le tournoi, soit plus de quatre par match en moyenne.

Le saviez-vous ?
Pour la première fois de son histoire, la RDP Corée s’est qualifiée pour la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, sa septième, sous la direction d’un sélectionneur étranger, l’Allemand Thomas Gerstner.