• Les qualifications asiatiques pour France 2018 débutent le 15 octobre
  • Tenante du titre, la RDP Corée sera présente sur la ligne de départ
  • La RP Chine, pays hôte du tournoi, veut sceller son grand retour

Le Championnat d'Asie Féminin U-19 de l'AFC 2017 débutera le 15 octobre 2017 Nankin, en RP Chine. L'épreuve fait également office de qualifications pour la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2018, et la lutte pour représenter le continent en France s'annonce féroce. 

Les huit meilleures sélections asiatiques tenteront de décrocher l'un des trois billets pour France 2018. Les participants ont été répartis en deux groupes de quatre équipes. Les deux premiers de chaque groupe accèderont aux demi-finales. Les finalistes seront automatiquement qualifiés pour la Coupe du Monde Féminine U-20. Les équipes battues en demi-finale s'affronteront dans le match pour la troisième place, dont l'enjeu sera le dernier accessit pour la phase finale.

Double championne du monde U-20, la RDP Corée évoluera aux côtés de la RP Chine, de la Thaïlande et de l'Ouzbékistan. Dans l'autre groupe, le Japon, tenant du titre, aura fort à faire pour prendre le meilleur sur la République de Corée, l'Australie et le Viêt-Nam.

Les participants
La RDP Corée a fêté son deuxième sacre mondial en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 2016. Ambitieuses, les Nord-Coréennes visent plus qu'une simple qualification pour la prochaine édition de l'épreuve mondiale. Malgré quatre apparitions en finale du tournoi continental, elles n'ont soulevé qu'une fois le trophée, en 2007. Les championnes du monde en titre ont donc l'intention de mettre fin à cette longue traversée du désert de dix ans.

Elles devront cependant se méfier des Japonaises, qui possèdent l'un des palmarès les plus riches de la compétition. La République de Corée a, elle aussi, les moyens de se mêler à la lutte pour le titre, comme en témoigne sa victoire face à la RDP Corée en finale de l'édition 2013. Menée par la technicienne néerlandaise Hesterine de Reus, la RP Chine va tout faire pour renouer avec la qualification, un an après son absence en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L’Australie se retrouve dans une situation similaire, elle qui n'a plus eu l'occasion de s'illustrer sur la scène mondiale depuis 2006. De son côté, la Thaïlande est une équipe en forte progression ces dernières années. Enfin, l'Ouzbékistan espère créer la surprise en arrachant une première qualification historique.

Les joueuses à suivre
La RDP Corée comptera sur sa buteuse Ri Haeyon pour bien débuter contre la Thaïlande. Le Japon s'appuie, quant à lui, sur un duo talentueux en milieu de terrain : Fuka Nagano et Honaka Hayashi, qui évoluent toutes deux aux Urawa Red Diamonds. Meilleure buteuse des préliminaires avec dix réalisations, Remy Siemsen se sait attendue au tournant, d'autant que l'Australie aura certainement besoin de ses talents de finisseuse pour bousculer l'ordre établi. Enfin, la RP Chine a construit son équipe autour du groupe qui a remporté la médaille d'or du Tournoi Olympique de Football Filles des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Nankin 2014. On suivra donc avec intérêt les performances de l'attaquante Zhao Yujie et de l'ailière Jin Kun

La stat

4 Le Japon, la RDP Corée, la République de Corée et la RP Chine ont disputé les huit éditions précédentes. Avec quatre titres, les Japonaises présentent le palmarès le plus fourni. Les Sud-Coréennes comptent deux couronnes continentales, tandis que la RP Chine et la RDP Corée ont remporté le tournoi une fois chacune.

Le saviez-vous ?
Si les huit participants sont des habitués des joutes continentales, l'Ouzbékistan et le Viêt-Nam ne se sont jamais qualifiés pour la Coupe du Monde Féminine U-20.