États-Unis
© FIFA.com

C'était hier...
Les États-Unis ont participé à chacune des six éditions de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA et ont empoché la victoire à trois reprises, un record. Lors du tournoi inaugural, les Stars and Stripes ont attendu la prolongation de la finale pour se défaire 1:0 du Canada, pays organisateur. Après une troisième place à Thaïlande 2004 puis une quatrième place à Russie 2006, les Américaines ont décroché leur deuxième titre au Chili en 2008 grâce à un succès 2:1 face à la RDP Corée, sous l'impulsion notamment de Sydney Leroux, élue Ballon d'Or et Soulier d'Or adidas. Eliminés en 2010 dès les quarts de finale, leur plus mauvais résultat jusqu'à présent, les Etats-Unis ont su rebondir deux ans plus tard au Japon en dominant l'Allemagne 1:0 au cours d'une finale très serrée.

Aujourd'hui
Douze ans seulement après leur premier sacre mondial à Edmonton, les États-Unis retournent au Canada avec l'ambition d'ajouter leur nom au palmarès une quatrième fois. L'équipe s'est aisément qualifiée grâce à son troisième titre consécutif dans le Championnat Féminin U-20 de la CONCACAF, son quatrième au total. Des victoires nettes face au Costa Rica, à la Jamaïque et au Guatemala en phase de groupes, suivies d'un probant 6:0 en demi-finale puis d'un tout aussi éclatant 4:0 en finale contre le Mexique ont permis à la nouvelle génération d'atteindre les sommets continentaux. Katelyn Rowland a été sacrée meilleure gardienne du tournoi, tandis que la milieu de terrain Rose Lavelle s'est vue décerner le trophée de meilleure joueuse et que l'attaquante McKenzie Meehan a terminé en tête du classement des buteuses en compagnie de la Mexicaine Tanya Samarzich.

Et demian ?
Les Coupes du Monde Féminines U-20 et U-17 de la FIFA ont toujours permis de voir à l'œuvre de nombreuses futures stars américaines et les récompenses individuelles du Championnat Féminin U-20 de la CONCACAF laissent à penser que la relève n'est, elle non plus, pas dénuée de talent. La sélectionneuse Michelle French a mis l'accent sur la recherche de l'excellence, aussi bien en défense qu'en attaque. Ce mélange de solidité et de créativité est la marque de fabrique des différentes équipes féminines américaines depuis quelques décennies, une réputation à laquelle les jeunes pousses s'attacheront à faire honneur.