C’était LE choc de la troisième journée de Nouvelle-Zélande 2015, et presque un classique dans l’histoire de cette compétition : le Brésil et le Nigeria se rencontraient pour la sixième fois en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, à New Plymouth, ce 1er juin pour le compte du Groupe D. Ces retrouvailles ont tenu toutes leurs promesses et ont tourné à l’avantage du Brésil pour la cinquième fois dans l’histoire du tournoi (2:4).
 
Il ne fallait attendre bien longtemps pour que le spectacle ne commence. Gabriel Jesus récompensait d’un tir croisé l’excellente entame brésilienne (0:1, 4’). Cette ouverture du score avait le don de réveiller des Nigérians apathiques jusque-là. Kelechi Iheanacho sonnait la révolte d’un tir enveloppé sur le poteau à la 10ème minute. Magnifiquement servi sur un coup du foulard de Musa Yahaya, Success Isaac remettait, lui, les pendules à l’heure (1:1, 11’).

Débutait alors un véritable ballet d’occasions. Andreas Pereira enveloppait d’abord un magnifique coup franc, que Joshua Enaholo mettait en corner d’une belle claquette (18’). Dans la foulée Judivan plaçait une tête stoppée sur sa ligne par Abdullah Mustapha (19’), suivie d’un tir puissant arrêté par le portier africain (20’). Les Nigérians étaient plus réalistes, et doublaient la mise sur une contre-attaque par Yahaya (2 :1, 28’). Loin d’être abattue, la Seleçaozinha repartait à l’attaque. Lucao manquait le cadre de peu d’un tir de loin (30’), mais Judivan réglait la mire profitant d’une judicieuse talonnade de Gabriel Jesus (2:2, 34’).

La pluie s‘invitait à la fête en deuxième mi-temps, Boschilia également en remplacement d’Andreas Pereira. Il ne tardait pas à en profiter d’une frappe des 25 mètres : poteau rentrant (2:3, 59’). Trois minutes plus tard, décalé par ce même Boschilia, Marcos Guilherme ratait la balle du break dans une position de tir pourtant idéale (61’). Le Nigeria faisait tout pour recoller au score, mais Judivan mettait un point final au show après une bourde d’Enaholo (2:4, 82').