Humberto Grondona, sélectionneur de l'Argentine  
Nous ne pouvions pas perdre et nous n'avons pas l'habitude d'une telle situation. Mais nous avons encore nos chances dans cette compétition. Nous sommes toujours là ! Maintenant, il faut voir le positif. C'est une bonne chose que nous n'ayons pas renoncé à 3:0 et que nous soyons revenus à 3:2. Je dois admettre que les Ghanéens nous ont surpris. Désormais, nous devons absolument gagner le prochain match. La bonne nouvelle, c'est que nous avons pu constater que nous étions en forme et que nous pouvions finir les matches sur un rythme intéressant.

Sellas Tetteh, sélectionneur du Ghana  
Les premières sorties sont toujours compliquées dans un tournoi. Nous avons analysé en profondeur le match contre l'Autriche et aujourd'hui, nous avons rendu une bien meilleure copie. Notre objectif reste d'atteindre au moins les demi-finales. Si nous livrons des performances dans la veine de celle-ci, nous ne devrions pas avoir trop de mal à y arriver. Je suis satisfait de cette partie. J'ai été particulièrement impressionné par Samuel Tetteh, mais le football reste avant tout un sport collectif.