Brésil et Hongrie ayant remporté de larges succès lors de la première journée du Groupe E, cette rencontre s'annonçait comme un révélateur, ce 4 juin, au Stadium Taranaki de New Plymouth. Le talent individuel du premier a finalement eu le dessus sur l'intelligence tactique du second, et la Seleçaozinha prend seule la tête de la poule... et son billet pour le second tour de la compétition.

Ce sont pourtant les Hongrois qui frappaient les premiers. Auteur d'un triplé face à la RDP Corée, Bence Mervo trouvait la faille  d'un ballon lobé qui échappait des mains du portier brésilien Jean (1:0, 7'). David Forgacs touchait quelques minutes plus tard l'équerre du but brésilien (14'). Ca ne pouvait pas mieux commencer pour les Européens. Mais Krisztian Tamas, auteur d'un tacle dangereux, écopait d'un carton rouge qui changeait radicalement la donne. Le Brésil prenait alors l'ascendant dans le jeu sous toutefois faire évoluer le score : Gyorgy Szekely s'interposait notamment devant Gabriel Jesus (17') et Judivan loupait le cadre pour quelques centimètres (21').

Rogerio Micale procédait à deux changement à la pause qui s'avéraient payants : à peine entré, Andreas Pereira déposait un modèle de corner sur la tête du capitaine Danilo qui remettait les pendules à l'heure (1:1, 49'). Ça ne satisfaisait cependant pas les Auriverdes, qui multipliaient les offensives sans en être récompensés. Jusqu'à cette faute hongroise en fin de rencontre dans la surface de réparation : penalty ! Pereira prenait ses responsabilités : ça passait sous le ventre de Szekely (1:2, 85'), mettant le Brésil dans une position confortable avant la dernière journée de la phase de groupes.