• L’Italie a éliminé la France en huitième de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA
  • Les Azzurini ont pris leur revanche après leur revers en finale de l'UEFA EURO U-19 en 2016
  • Ils retrouveront la Zambie en quart de finale

Un remake de la finale de l'UEFA EURO U-19 2016 était à l’affiche des huitièmes de finale de République de Corée 2017. La France retrouvait l’Italie ce 1er juin à Cheonan, et si les Bleuets avaient battu les Azzurini 4:0 pour décrocher le titre, la Nazionale s’est, elle, contentée d’un 2:1 pour continuer l’aventure en Coupe du Monde U-20.

À en croire le long round d’observation, les deux équipes se craignaient pour ces retrouvailles, et les premières frappes rataient toutes le cadre, côté français par Jean-Kevin Augustin (6’ et 17’), comme côté italien (14’ et 18’). Les Transalpins étaient toutefois les premiers à régler la mire, Riccardo Orsolini reprenant de volée une merveille de centre signé Giuseppe Pezzella entre les jambes d’Alban Lafont (27', 0:1). Piqués au vif, les Bleuets répliquaient dix minutes plus tard. Amine Harit était déséquilibré dans la surface italienne. Augustin transformait le penalty (37', 1:1) et renvoyait les deux équipes dos à dos à la pause.

L’Italie reprenait l’avantage dès le retour des vestiaires. Andrea Favilli s’échappait côté droit et ajustait son centre sur la tête de Pezzella arrivé lancé (53’). Les Tricolores ne s’en laissaient pas conter et repartaient à l’assaut du but d’Andrea Zaccagno, qui avait le dernier mot sur les lourdes frappes d’Augustin (56’ et 62’). Le portier italien se montrait encore à son avantage sur un tir de Ludovic Blas (75’) et une énième frappe d’Augustin (86’). L’Italie tenait bon sa revanche. Elle a désormais rendez-vous avec la Zambie dans le grand huit.  

Le saviez-vous ?
Après avoir titularisé Alban Lafont dans les cages pour le match inaugural des Bleuets face au Honduras, puis fait confiance à Paul Bernardoni, impeccable lors des deux matches suivants, Ludovic Batelli a choisi de refaire confiance à Lafont en huitième de finale. A noter que sur les 21 joueurs présents, seul Quentin Braat, troisième gardien, n’a pris part à aucun match dans ce tournoi.