• Après avoir été mené 1:0, le Japon inversé la tendance et battu l’Afrique du Sud
  • Plus jeune buteur de l'histoire du football professionnel japonais (15 ans et 315 jours), Takefusa Kubo a enfilé le costume de passeur
  • Tout au long des qualifications asiatiques, les Samouraïs Bleus n'avaient pas concédé le moindre but. A République de Corée 2017, sept minutes ont suffi à l’Afrique du Sud pour faire trembler leurs filets 

Afrique du Sud-Japon était à l’affiche de la première journée du Groupe D, ce 21 mai, à Suwon. Une opposition de style qui a tourné à l’avantage des Asiatiques après 90 minutes passionnantes.

Après sept minutes et déjà une occasion franche pour le Japon, l'Afrique du Sud a ouvert le score sur un but contre son camp de Takehiro Tomiyasu. Les Amajita ont ensuite tout tenté pour faire le break sous l’impulsion de leur maître à jouer Luther Singh. Loin de se laisser abattre, le Japon n’a, lui, pas été avare d’efforts pour égaliser. Tout cela a débouché sur un superbe spectacle offensif durant les 45 premières minutes.

Les Samourais Bleus sont parvenus à leurs fins dès l’entame de la deuxième mi-temps par Koki Ogawa. Ils ont continué à pousser et sont parvenus à inverser la tendance à 72ème minute, suite à un magnifique une-deux entre Takefusa Kubo et Ritsu Doan.  Le dernier quart d’heure a vu les Africains essayer d’égaliser à leur tour, mais les filets n‘ont plus tremblé.
 
Le saviez-vous ?
Hormis son gardien Mondli Mpoto (1m75), le onze de départ sud-africain face au Japon n’était composé que de joueurs de moins d’1m70, Sibongake Mbatha étant le plus petit sous la toise (1m56).