La Colombie profite de la chute des favoris
© AFP

Le Championnat d'Amérique du Sud U-20, Argentine 2013 restera longtemps gravé dans les mémoires des fans de football locaux. La Colombie, sacrée pour la troisième fois, empoche au passage un billet pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Les champions se déplaceront en Turquie en compagnie du Paraguay, de l'Uruguay et du Chili.

Par ailleurs, l'histoire retiendra que l'Argentine, sextuple championne du monde de la catégorie, et le Brésil, quintuple vainqueur et tenant du titre, ont été éliminés dès la phase de groupes.

FIFA.com vous propose un résumé de ce championnat sud-américain riche en surprises.

Les qualifiés
La Colombie, auteure d'une première phase en dents de scie et deuxième du Groupe A, à six points du Chili, semble s'être réservée pour le tournoi final. En Argentine, les hommes de Carlos Restrepo ont rapidement validé leur billet pour la Turquie en enchaînant trois victoires de rang. Mais les Cafeteros, non contents d'assurer leur huitième participation auà la Coue du Monde de la catégorie, se sont offert le luxe de battre le Paraguay lors de la dernière journée pour remporter un troisième titre continental, le premier hors de leurs terres.

"Gagner un championnat sud-américain est une performance remarquable. Nous penserons au Mondial plus tard, en essayant bien évidemment de garder les pieds sur terre. Mais pour l'instant, le moment est venu de faire la fête", affirmait après le sacre Juan Quintero, meilleur buteur colombien avec cinq réalisations. Les vainqueurs ont en outre terminé le tournoi avec la meilleure défense - huit buts encaissés en neuf rencontres - et la meilleure attaque à égalité avec le Paraguay, avec 18 réalisations.

L'Albirroja justement, troisième de son groupe, mais leader du championnat avant la dernière opposition, a bien failli remporter un titre qui lui échappe depuis 1971. Défaits par la Colombie, les Guarani se consolent en obtenant leur neuvième participation à l'épreuve mondiale. "Je suis triste car nous passons à côté du titre, mais ça ne va pas durer. Il faut déjà se préparer en vue de la Coupe du Monde", réagissait le tacticien paraguayen Victor Genes.

L'Uruguay, de son côté, est le seul qualifié issu du Groupe B. Malgré un bilan peu enviable - pire défense du tournoi avec 12 buts encaissés et un total de quatre succès seulement -, la Celeste a su gérer la pression dans les moments importants et participera à sa 12ème Coupe du Monde U-20 de la FIFA suite à sa victoire sur l'Équateur lors du dernier match. "Grâce à une attitude sérieuse et une bonne organisation, un pays aussi petit et avec une si faible densité de population est parvenu à obtenir quelque chose d'inestimable", réagissait Juan Verzeri, le sélectionneur qui avait permis aux Charruas de se qualifier lors de l'édition 2011 en Colombie. L'Uruguay, Prix du Fair-Play, a également remporté un titre individuel par l'intermédiaire de Nicolas López, meilleur buteur de la compétition avec six réalisations.

Le Chili, quant à lui, avait terminé en tête du Groupe A en remportant l'intégralité de ses matches. Loin de se montrer aussi percutante lors du tournoi final, la Rojita a néanmoins fait preuve de caractère pour accrocher un nul synonyme de qualification face au Pérou lors de la dernière journée. "Je suis déçu car je visais une meilleure place, mais nous avons atteint notre objectif malgré tout", tempérait le sélectionneur chilien Marios Salas, dont les protégés n'avaient plus participé à l'épreuve mondiale depuis Canada 2007.

Les autres concurrents
Le Pérou, vainqueur du Groupe B, a sans aucun doute été la bonne surprise du tournoi. Les Incas sont passés tout près d'une première participation à la Coupe du Monde U-20, mais n'ont su se défaire du Chili au cours du dernier match décisif. On retiendra toutefois que les Péruviens ont éliminé le Brésil qui, jusque-là, n'avait plus manqué un rendez-vous mondial depuis l'édition japonaise de 1979.

L'Équateur a lui aussi créé l'événement en se hissant jusqu'au tournoi final même s'il n'a pas réussi à y engranger le moindre point. L'autre choc de la compétition a été l'élimination précoce de l'Argentine, sortie dès la phase de groupes. Les Albicelestes, présents aux trois dernières éditions mondiales, passent à côté de la qualification pour la sixième fois de leur histoire. Enfin, ni le Venezuela ni la Bolivie ne sont parvenus à faire mieux qu'en 2011.

Joueurs à suivre
En dehors de son maître artificier Quintero, la Colombie a pu compter sur son gardien de but, Cristian Bonilla, et sur ses attaquants Mauricio Cuero et John Córdoba, quatre buts chacun. Le portier paraguayen Diego Morel s'est lui aussi illustré, au même titre que son partenaire du milieu de terrain, Matías Pérez et que Derlis González, prolifique buteur avec quatre réalisations.

Côté uruguayen, López a pu compter sur le soutien en défense du courageux Fabricio Formiliano et sur l'aide de son compère Diego Rólan, auteur de quatre buts à la pointe de l'attaque celeste. Enfin, la Rojita peut être fière des prestations de Valber Huerta en défense, de Bryan Rabello, véritable chef d'orchestre chilien, et du milieu offensif Nicolás Castillo, auteur de cinq buts.

Classement final
Colombie 12 *
Paraguay 10 *
Uruguay 9 *
Chili 7 *
Pérou 5
Equateur 0

* Qualifié pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Turquie 2013
 
Buteurs :
6 buts : Nicolás López (Uruguay)
5 buts : Juan Quintero (Colombie), Nicolás Castillo (Chili), José Reyna (Pérou)
4 buts : Derlis González (Paraguay), John Córdoba (Colombie), Diego Rolán (Uruguay).
 
Prix du Fair-Play :
Uruguay